Horizons 2017 – épisode 2/4

Pour (re)lire la première partie du vernissage, c’est par ici !

horizons15_banniere

Pink borders // Marco Barotti

Puy de la Tâche 📍

Accès : l’œuvre s’étend du début du sentier jusqu’à la roche à droite, pas jusqu’au sommet ! Montée ardue mais pas obligatoire.

Marco Barotti est, à la base, un musicien de jazz. Ses œuvres sont donc très largement inspirées par la musique et Pink Borders n’y échappe pas. Une musique silencieuse. Il a peint en rose, avec l’aide de son père et de son oncle, qu’il n’avait pas eu l’occasion de côtoyer aussi longtemps depuis des lustres, la partie droite de la clôture délimitant le sentier du puy de la Tâche. Entre chaque poteau pend un petit grelot noir silencieux (sauf quand on le manipule, ce que j’ai fait, mais en oubliant que la clôture était électrifiée, j’ai donc pris une pêche (team Darwin Awards)). Si cette œuvre paraît gaie par sa couleur vive, et esthétique par son envergure, sa signification l’est beaucoup moins. Marco Barotti a voulu représenter ainsi les frontières infranchissables par les migrants, cette population que personne n’entend.

L’œuvre est photogénique et n’en sera que plus belle au lever ou au coucher du soleil, les poteaux roses éclatants tranchant avec le vert omniprésent du puy de la Tâche. Ça me rappelle d’ailleurs que je n’ai pas encore relaté sur ces pages ma montée de ce puy à l’automne dernier, au lever du soleil… c’est l’un des plus beaux points de vue de toute la région. Mon conseil : restez loin des vaches, un troupeau d’Aubrac peu accueillantes (elles chargent !), et plus généralement, foutez la paix aux troupeaux.

Je vous invite à aller faire un tour sur le site de Marco Barotti, j’écoute sa musique en écrivant ces lignes et c’est plutôt pas mal du tout, de l’électro-jazz très plaisant !

www.marcobarotti.com

http://barottimusic.com/music

horizons12

horizons13

horizons14

horizons15

horizons16

horizons17

horizons18

***

Mouches Pavens ou les Lucioles Effroyables // Erik Samakh

Lac Pavin 📍

Accès : terrasse du restaurant. ATTENTION œuvre visible uniquement lorsqu’il fait NUIT NOIRE

Voici là l’œuvre la plus énigmatique et la plus audacieuse de cette sélection 2017. Pour la voir, il vous faudra la mériter ! Elle ne se révèle au visiteur que lorsque la nuit tombe. Petit à petit, le fin observateur notera de furtives lueurs vertes clignotant tout autour du lac, lueurs de plus en plus nombreuses et soutenues au fur et à mesure que le Pavin plonge dans l’obscurité. Le lac Pavin fait l’objet de nombreuses légendes, pour la plupart effrayantes, et constitue également un site d’observation scientifique extraordinaire. Ce soir-là, nous avons eu la chance de suivre une conférence par un scientifique (pardon, je n’ai pas noté le nom de ce monsieur) et ce lac n’en finit pas de fasciner, notamment cette fameuse couche d’eau située à plus de 60 m, dépourvue d’oxygène. La faune et la flore y sont exceptionnelles, ce qui a rendu l’installation de l’œuvre particulièrement périlleuse. L’artiste n’ayant pas eu l’autorisation d’installer quoi que ce soit sur l’eau, c’est donc au bord des bois touffus que les lucioles s’affairent à la nuit tombée. J’ai regretté de ne pas avoir pris mon appareil photo, qui permet les pauses longues et qui m’aurait peut-être autorisée à avoir autre chose que ces microscopiques points blancs. J’encourage les photographes amateurs de nuit et d’étoiles à aller à la chasse aux lucioles, j’attends avec impatience vos premiers clichés !

Je vous mets au passage quelques photos de notre buffet campagnard… au cours duquel j’ai longuement pensé aux Clermontois accablés de canicule. Nous, ça caillait un peu et on a tous sorti la petite laine ! Je n’ai pas pu rester trop longtemps admirer l’œuvre, j’étais attendue dans une chambre d’hôtes et ne pouvait décemment pas arriver après 23h. Je vous montre ça tout bientôt. En redescendant au parking, j’ai voulu faire ma maline et sortir ma frontale mais… pu d’piles ! Faites gaffe si vous vous garez en bas, prévoyez la lampe de poche pour rentrer (merci le smartphone).

http://www.documentsdartistes.org/artistes/samakh/repro.html

horizons21

horizons20

horizons22

horizons23

horizons24

horizons25

Tous les détails sur les œuvres et artistes sur www.horizons-sancy.com

Photo bonus volée depuis le bus en partant du puy de la Tâche…

horizons19

5 Commentaires

  1. Béatrice

    C’était une conférence de Christian Amblard 😉

    • @Béatrice : ah cool merci ! Heureusement que les professionnels relèvent mon niveau ;D Je t’ai pas vue cette année !

      • Béatrice

        Je n’ai pas fait le vernissage cette année mais les interventions des artistes me manquent finalement… Heureusement que tu les retranscris ;-) À bientôt !

  2. Pingback: Horizons 2017 – épisode 3/4 | The magic orange plastic bird said...

  3. Pingback: Horizons 2017 – épisode 4/4 | The magic orange plastic bird said...

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :