Horizons 2017 – épisode 3/4

Pour (re)lire la première partie du vernissage, c’est par ici !

Pour (re)lire la deuxième partie du vernissage, c’est par là !

horizons3_banniere

Distortion Unit // David Pergier

Puy d’Alou 📍

Accès : 15 mn de marche (montée)

Une entrée en matière sportive pour cette deuxième journée de vernissage ! Mais bien vue, compte tenu de la chaleur accablante des jours précédents, tout le monde a apprécié de monter à la fraîche (ou presque). Voici la seule œuvre interactive de cette sélection 2017. Ce gros viseur kaléidoscopique s’oriente manuellement de haut en bas et de gauche à droite afin d’observer la somptueuse vue des alentours. Le paysage se reflète à l’intérieur pour révéler une infinité de visages et tant que vous y êtes, profitez-en pour observer les vôtres, de visages, par le petit bout de la lorgnette !

Cette œuvre fait peut-être un peu moins sens par rapport aux autres mais elle présente l’avantage d’être très ludique et interactive. Elle est également très photogénique grâce à la vue extraordinaire et aux possibilités infinies de jouer avec les reflets à l’intérieur comme à l’extérieur. La commune qui accueille l’œuvre propose un petit quiz et un tirage au sort régulier offrira un repas à l’Auberge Le Puy d’Alou, située sur le petit parcours de randonnée associé à l’œuvre (je retiens les trucs importants pendant les discours, oui.)

http://davidpergier.com

horizons26

horizons51

horizons27

horizons29

horizons28

horizons30

horizons31

horizons32

Coucou Natacha ! La photographe photographiée ! (elle a ma main en photo)

***

[…] M’étendre / Dans tes failles // Mathilde Leveau

Grottes Rajat 📍

Accès : difficile, montée de 15 mn suivie d’un sentier très escarpé pour accéder aux grottes. Bonnes chaussures impératives.

C’est l’œuvre qui m’intriguait le plus sur le papier, le croquis laissant le champ large à toutes les interprétations. Mathilde Leveau a réalisé ces grosses sculptures d’acier dans un atelier à Poitiers, avant de les apporter sur le site pour les intégrer aux fissures de cette falaise. Volontairement, l’acier n’a pas été recouvert d’une couche protectrice, afin de laisser au matériau la possibilité d’évoluer avec le temps. Elle a exploité les failles de la roche et celles du temps, dans une œuvre qui se livre à un corps à corps avec la nature, comme une plante coloniserait un espace naturel et se fondrait peu à peu dans le paysage. C’est une œuvre qui se mérite, attention de ne pas chuter, surtout si vous montez avec des enfants. Le chemin est toutefois très beau, avec une vue de dingue sur le château de Murol. Pour l’instant le contraste entre le métal lustré et la roche rouge est encore évident, mais ce ne sera plus le cas d’ici quelques semaines, la rouille ayant déjà entamé son lent et irrémédiable processus après seulement deux petites semaines de présence. Pour les photos contrastées, c’est maintenant ou jamais ! 

www.mathildeleveau.com

horizons33

horizons34

horizons35

horizons36

Tous les détails sur les œuvres et artistes sur www.horizons-sancy.com

Un commentaire

  1. Pingback: Horizons 2017 – épisode 4/4 | The magic orange plastic bird said...

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :