9 trucs à ne surtout pas faire en Auvergne

Gambader dans les champs, se sentir libre, respirer à pleins poumons, communier avec la nature, les petites fleurs, les vaches… Aaaaah ça sent bon l’été tout ça ! Et vous avez raison d’en profiter ! Seulement… moi je note que des fois, le tableau n’est pas si idyllique. Franchement, j’ai envie de vous mettre des baffes. Tout ce que j’ai listé ci-dessous, c’est du vécu, enfin le vôtre surtout (je ne vise personne mais j’ai les noms). Alors qu’on en finisse une bonne fois pour toute. Repentez-vous !

1. Se baigner au lac Servières ou dans l’Allier

C’est non. Pour le lac Servières, c’est un grand non. C’est un site privé, pour commencer. Ensuite, aucune analyse n’est faite pour garantir la qualité de l’eau, eau dans laquelle les vaches se baquent tranquillou. Voilà, c’est vous qui voyez ! Plus généralement, partout où la baignade est interdite, c’est qu’il y a une raison : votre santé en est une bonne, mais ça peut aussi être la préservation d’un écosystème, d’une faune et d’une flore fragiles qui souffriraient de vos gros pieds lourds, de vos crèmes solaires pleines de filtres synthétiques dégueulasses, de vos gesticulations bruyantes, et j’en passe et des meilleures. Et puis c’est tellement plus joli quand rien ne trouble la surface de l’eau… Donc c’est non, OK ?
Pour l’Allier, les raisons sont à peu près les mêmes avec en plus la dangerosité du courant. Ces derniers jours, un petit garçon y a laissé sa vie à Cournon. Néanmoins, certaines parties de l’Allier (très peu) sont ouvertes à la baignade surveillée, je vous recommande la plage de Prades en Haute-Loire, petite mais dans un cadre extraordinaire (je vous en reparle très bientôt).

serviere

Là c’est beau, c’est net, c’est propre, ça satisfait mon amour des choses bien ordonnées

prades

Prades… que c’est beau <3

 

2. Caillasser les vaches

J’ai peur des vaches. J’en ai déjà parlé ici. Rien ne m’effraie plus que de traverser un champ plein de vaches. Et parfois en randonnée, y a pas le choix, c’est prévu dans le contrat balisage. Une vache, ça paraît tout placide tout bêta mais figurez-vous que ça peut charger (et tuer, tous les ans je vois passer des faits divers), surtout s’il y a des veaux. J’en ai fait l’expérience l’été dernier lors d’une ascension du puy de la Tâche au col de la Croix Morand. Les jolies aubrac étaient pile au milieu du sentier. J’ai serré les fesses, je suis passée, le type derrière moi s’est pris un coup de corne dans les côtes sans avoir levé un sourcil. Gratos. Une tribu de Bidochon arrivant derrière en claquettes-chaussettes a entrepris de caillasser les pauvres ruminants en espérant les chasser du chemin et tout ce qu’ils ont récolté c’est une charge collective, en descente dans une pente raide. Et ça court vite, tu peux me croire. Mon équipe et moi-même (j’étais là pour bosser) nous sommes repliés en courant, matos bringuebalant dans tous les sens, et on est partis voir ailleurs si l’herbe était moins verte. Bref, les animaux domestiques ou sauvages sont ici chez eux, foutez-leur la paix, évitez-les autant que possible, tenez vos chiens en laisse ou respectez l’interdiction de leur présence (Chaudefour, zones d’estive… renseignez-vous, bordel).

vache

L’encorneuse et son regard de velours qui n’en pense pas moins… elle a l’air grumpy hein ?

 

3. Randonner au sommet du puy de Côme

Ben désolée mais c’est non. Arrêté municipal de 2002. Je rappelle à toutes fins utiles que non, les volcans n’appartiennent pas à tout le monde, ce sont des propriétés privées avec plusieurs dizaines de propriétaires par site et si ces derniers décident que c’est non, ben c’est non. Les raisons peuvent être multiples : zones de pâturage, exploitation forestière, érosion du site, dégradations trop fréquentes, responsabilité en cas d’incident… Bref, un sentier autorisé passe au pied du Côme, mais il n’est pas permis d’y monter, du moins pour le moment.

Un document destiné aux enseignants recense un certain nombre d’informations de ce genre LIRE ICI

4. Jeter son papier toilette dans la nature

J’en vois tout le temps. C’est une catastrophe. Évidemment ça fait partie des déchets que je ne me risquerai pas à ramasser. Alors au choix, soit on tombe sur un “spot” à pipi-caca avec plein de papier usagé en vrac, soit le fameux papier a été romantiquement emporté par les vents et se retrouve en plein milieu d’un sentier, rendant la balade vachement moins bucolique. Alors je ne vais pas vous demander de lire “Comment chier dans les bois” (relire mon article), je l’ai fait pour vous, mais au moins de retenir ce conseil qui tombe sous le sens : si ça ne peut VRAIMENT pas attendre, éloignez-vous le plus possible des sentiers et des cours d’eau, creusez un trou (un petit, pas votre tombe hein) et recouvrez votre offrande à Mère Nature, repartez avec votre papier usagé stocké dans un sac plastique que vous jetterez une fois chez vous. On ne balance rien dans la nature, est-ce que c’est clair ?? Même pas vos déchets de nourriture ! Imaginez si tout le monde se met à faire ça ? T’aimerait poser tes fesses dans une clairière constellée de croûtes de saint-nectaire ? Non ? Bon. Hein ? Oui ? Ah. Faut qu’on parle…

5. Droner n’importe où

Alors oui, les photos prises depuis un drone sont superbes, j’en vois de plus en plus. Mais la législation est très stricte et je constate que beaucoup d’amateurs font un peu n’importe quoi. On ne survole pas des zones urbaines, des parcs, des villages, des gens, des troupeaux de bétail. J’ai par exemple dû un jour quitter le parc Montjuzet dare-dare à cause d’un groupe de jeunes crétins qui s’amusaient à faire voler un truc à toute allure au-dessus de nos têtes. On ne vole pas au-dessus de zones sensibles et notamment militaires, comme les couloirs aériens qui nécessitent une autorisation de la DGAC. Bref, c’est un métier, et les amateurs portent préjudice aux professionnels qui sont dans les clous et qui voient leurs conditions de travail se durcir.

6. Cueillir les fleurs protégées

Punchline : tu veux que je sorte de mes gonds, cueille un lis martagon ! C’est une fleur protégée en Auvergne, ne le ramassez pas ! Vous avez repéré une jolie fleur un peu insolite et isolée ? N’y touchez pas, dans le doute. Les chardons, les orties, allez-y à pleines mains, pas de problème, en plus ça se mange. Pour les jonquilles et narcisses au printemps, je ne connais pas la législation dans le Sancy. Dans tous les cas, soyez raisonnables sur les fleurs des champs “communes”.

Lilium martagon (Dieppe).jpg
Par [[::User:Bouba|Bouba]], CC BY-SA 3.0, Lien

7. Monter le chemin des Muletiers en espadrilles compensées (et pire, le redescendre)

Alors ça aussi, j’ai vu. Ça valait son pesant de cacahuètes. En prenant le Panoramique des Dômes… à la rigueur, vu qu’au sommet tous les chemins sont goudronnés. Mais les Muletiers… Soyez sérieux deux minutes, on ne fait pas une balade en pleine nature en espadrilles compensées, en ballerines, en tongs, en Crocs ou que sais-je encore !

Et tant qu’on y est à parler du sommet du puy de Dôme… il y a une multitude de chemins, plein de bancs, qu’avez-vous besoin de franchir les petites clôtures pour aller poser votre postérieur dans les herbes hautes et pique-niquer ? C’est NON ! La très riche flore du puy ne mérite pas ça et les clôtures, figurez-vous qu’elles n’ont pas été mises pour rien. C’est aussi une zone de pâturage. Je vous invite à lire ce reportage de France Bleu Pays d’Auvergne qui dit tout haut ce que j’entends tout bas depuis des années au sujet des problèmes de cohabitation sur ces secteurs très fréquentés. La nature ne nous appartient pas, mettez-vous ça dans le crâne.

pdd

Tous ces beaux sentiers goudronnés… hep mais j’en vois deux là-bas assis dans l’herbe ! Voyous ! Moules à gaufres !

8. Marcher sur un lac gelé ou une rivière

Pas besoin de te faire un dessin, Jésus, ni de te dire pourquoi il ne faut pas le faire. Mais bon, on trouve toujours des candidats aux Darwin Awards !

9. Mettre des lardons dans la truffade

Ça se passe de commentaires. C’est un grand NON !

Vous voyez un 10e commandement à respecter ? Dites-m’en plus en commentaire !

15 Commentaires

  1. Y en aurait pas mal à rajouter ! Mais là comme ça, par expérience ce matin sur la route, juste que nos amis les touristes n’oublient pas que … ça reste une route, avec le vrai code de la route de la France. Donc on ne s’arrête pas dans un virage, sous prétexte de photographier une vache. Et alors en plus, si vous leur jetez des pierres …

    Sympathique article 🙂

    • @Terres du milieu : ah oui j’ai vu, ça, les gens arrêtés au milieu de la route pour prendre une photo (genre la route où tu te croises pas, évidemment). Continuons à prendre des notes, on finira par écrire une encyclopédie ;)

  2. marie_ftn

    Sympathique article pour commencer la journée ! Bon j’ai fait deux bétises (et d’ailleurs, il me semblait bien que c’en était au moment ou je les ai faites …), mais promis, je ne recommencerai plus (aucune fleur ou vache n’a été maltraité je le précise quand même !!! 🙂 ) !

  3. Pour vadrouiller un peu, bah, je note les mêmes remarques. Sur chaque balade, t’en a un qui en fait une. Tout est tellement vrai dans ce que tu dis ! J’aurais pu l’écrire cet article. Tu vois, je me lève et j’applaudis.

  4. Ne jamais dire que la cathédrale de Clermont est vraiment très saaaale !! c’est un scandaaaaleuu !!!
    Que le clermontois qui n’a jamais entendu cette ineptie me jette la première pierre..de Volvic !! Ahaha

  5. Béatrice

    Toute l’Auvergne n’est pas en « Parc Naturel Régional » ou « Réserve Naturelle », mais dans ces espaces-là, on ne peut pas faire de « rando » tout seul et n’importe où avec son quad/sa moto cross. C’est autorisé seulement dans le cadre de sorties encadrées par des professionnels qui ont des autorisations sur certains sentiers…

    • @Béatrice : aaah les « sports » mécaniques… le pire c’est qu’ils te défendent le truc en disant qu’ils « entretiennent » certains sentiers (en creusant des ornières pas possibles). Une horreur. Et ça pue. Et ça fait du bruit, pour nous et la faune.

  6. Lily

    Hello Ghislaine c Flora. t’as peur des vaches ?! Moi j’ai même pas peur. J’aime ça les vaches… sauf quand ça charge, évidemment. Moi chez mamie Jacqueline quand je suis sur la balançoire, je chante, et les vaches chantent aussi ( meuuh, meuhh, MEEEUUUH !!! ) Lol. C rigolo non ? G kiffé ton article. Bye bye.

  7. Étant plus jeune, je vivais… comment dire… dans l’instant de mes pensées les plus stupides! :-) Comme « comment ce serait de faire du rodéo sur une vache? »
    Ouais, je sais…!!! Et c’est loin d’être le pire qui me soit passé par la tête. Cela m’a pris des années de rumination, d’observation, avant de tenter le coup vers 11 ans sur une génisse du voisin, d’un an environ. J’ai tenu 2 secondes et demi… même pas mal! :-D
    À cet âge, les génisses ont des petites cornes… Je ne suis pas fou quand même! :-D

  8. pour la truffade à l’origine c’était avec les restes de fromage chez les pauvres, (même en Limousin)
    Turgot qui a développé la pomme de Terre était à Limoges
    http://www.lamontagne.fr/tauves/loisirs/vie-pratique-consommation/2016/05/20/connaissez-vous-la-vraie-recette-de-la-truffade_11920922.html
    10è boire du cola auvergnat c’est nul plein de régions se sont mis à faire pareil
    le tas de ferraille du PDD interdit la route aux vélos c’est honteux
    bon été , reportages et vacances ?

    • Kiki : je ne suis évidemment pas d’accord avec le « tas de ferraille », qui permet à toutes sortes de gens, familles, personnes âgées, handicapées, etc… d’accéder au sommet. C’est un aménagement touristique majeur et indispensable pour ce site ultra-fréquenté et même si je n’ai rien contre les vélos (sauf quand ils me pourrissent la vie dans les rues de Clermont), on n’allait quand même pas privatiser la route juste pour 10 bécanes par jour (et encore, je suis large). Sans compter que les Muletiers traversent la-dite route, et que ce serait ultra dangereux de traverser au milieu des vélos. Bref, zéro débat là-dessus.

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :