Les accros du peignoir

J’ai fait la rencontre de drôles de gens, l’an dernier, au cours des Rendez-vous du Carnet de voyage. Des gens arborant un large sourire détendu et… un peignoir blanc. Comme envoûtés, sous l’emprise d’une substance puissante agissant sur leurs muscles, plus souples, leur métabolisme, plus fluide, leurs chakras, plus ouverts. Ils m’ont confié le nom de ce produit addictif qui a changé leur vie : l’eau. Euh. Ah ? Oui. L’eau thermale, chargée de toutes sortes de minéraux et molécules s’insinuant par chacun de nos pores, pour nettoyer, réparer, balayer, astiquer, aérer, et faire de notre corps casa toujours pimpante. La conséquence de l’utilisation, même occasionnelle, de cette eau thermale ce sont des effets irréversibles et une addiction qui se repère facilement par le port inopiné du peignoir. Le corps, libéré de ses oppressions diverses par les effets de l’eau, ne tolère plus que le molleton soyeux, ainsi qu’une coupe ample et confortable. C’est comme ça. C’est ainsi que l’on devient accro du peignoir.

💧

Les Accros du peignoir ont été présentés en avant-première l’an dernier au Rendez-vous du Carnet de voyage, et lancés officiellement le 13 octobre 2017 à l’occasion de l’anniversaire de la Route des villes d’Eaux du Massif central qui fête ses 20 ans.

La Route des Villes d’Eaux a fait appel à 12 carnettistes de grand talent, qui ont été invités chacun dans une ville thermale appartenant au réseau, afin de croquer la douceur de vivre de ces stations chargées d’histoire et d’une atmosphère si particulière. Les villes thermales, ce sont certes les cures (voir mon article sur les thermes de Royat) mais c’est aussi désormais le bien-être au sens large, afin que chacun d’entre nous puisse profiter des bienfaits des eaux thermales et se ressourcer le temps d’une escapade (relire mon article sur les Grands Thermes de La Bourboule). LAPIN, Catherine Gout, EMDÉ, SWASKY, Valérie Aboulker… ils sont donc 12 à avoir dessiné l’architecture, les soins, les parcs, pour partager avec vous leur expérience d’Accro du peignoir. J’ai le privilège de posséder un exemplaire papier (non vendu à ce jour) de ce Manuel à l’usage des porteurs de peignoir (niveau débutant) mais vous pouvez le consulter et le télécharger en ligne : cliquez ici.

Pour compléter ce Manuel réjouissant, une websérie (réalisée par l’agence clermontoise Ekodrone) en quatre épisodes vous immerge dans le quotidien des Accros du peignoir. Cette websérie a été écrite par Marie-Pierre Demarty et Sébastien Saint-Martin (un comédien que j’ai pu voir dans quelques pièces dont le fantastique Novecento : pianiste) et offre un regard neuf et humoristique sur le bien-être thermal.

Bref, un mouvement est en marche, le peignoirisme, et j’ai bien peur d’avoir développé moi aussi une addiction. Je ne vais pas tarder à vivre une belle expérience à Vichy… j’ai hâte !

www.lesaccrosdupeignoir.com

accros3

accros2

accros4

accros5

accros6

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :