Découvrir la nature avec des guides et applications mobiles

guides et appli nature_bann

En randonnée, je m’arrête souvent pour admirer une fleur, un arbre, un insecte mais j’avoue que je n’y connais rien et que je me contente souvent d’un “oh c’est joli”. Ce qui est déjà pas mal mais à force, je ressens le besoin de mettre un nom sur tous ces trésors de biodiversité qu’on regarde depuis quelques années avec un peu plus de déférence qu’auparavant, maintenant qu’on sait que de nombreuses espèces sont en voie de disparition : insectes, oiseaux, fleurs rares… ils sont des milliers à vivre autour de nous, avec nous, sans qu’on sache les nommer. Il est temps de faire connaissance pas vrai ?

Je vous propose quelques références de livres et d’applis mobiles pour découvrir, chez vous ou sur le terrain, la richesse et la beauté de la nature qui nous entoure.

Les guides papier

Les fleurs et oiseaux d’Auvergne

Ce sont 2 petits guides édités par Artémis consacrés l’un aux oiseaux, l’autre aux fleurs de notre belle région. Petits et dotés d’une couverture plastifiée amovible, ils se glissent facilement dans le sac de rando sans risquer d’être (trop) abîmés. Après une courte mais essentielle introduction sur les différents milieux et quelques caractéristiques anatomiques, les fiches d’identité des oiseaux et fleurs se succèdent, regroupées par catégories : par couleur pour les fleurs et par espèces pour les oiseaux. Un glossaire et un index viennent clôturer les livres et permettent de s’y retrouver rapidement.

9€ l’un chez Artémis éditions https://www.editions-artemis.com/

Commander à la librairie Les Volcans :

http://www.librairielesvolcans.com/9782816008784-fleurs-d-auvergne-collectif/

http://www.librairielesvolcans.com/9782816007343-oiseaux-d-auvergne-collectif/

fleurs_auvergne

oiseaux_auvergne

Le petit guide des arbres

Il est tout petit, mini mini, ce Petit guide des arbres ! Il n’a certes pas vocation à être exhaustif mais il dépannera bien pendant vos balades, et sa simplicité est adaptée aux enfants. Il recense 70 espèces de conifères ou de feuillus que vous êtes susceptibles de rencontrer sur les chemins. Une double page par arbre vous donnera les informations de base et les dessins de la silhouette, des feuilles et des fruits.

3,99€ chez First éditions https://www.editis.com/maison/editions-first/

Acheter ou commander à la librairie Les Volcans :

http://www.librairielesvolcans.com/9782412035610-le-petit-guide-des-arbres-collectif/

arbres

450 fleurs

Véritables bibles, les guides Delachaux font référence en matière de découverte de la nature. Avec ses 320 pages, il est un peu lourd mais doté d’une couverture plastique amovible qui permet de l’emporter sans craintes dans un sac. Les fleurs sont classées par couleur puis par nombre de pétales, ce qui simplifie les recherches. Les fiches sont complètes et certaines dotées d’un encart “Le saviez-vous ?” avec des anecdotes culturelles ou médicinales.

14,50 € chez Delachaux et Niestlé http://www.delachauxetniestle.com/

Acheter ou commander à la librairie Les Volcans :

http://www.librairielesvolcans.com/9782603025710-450-fleurs-margot-spohn-roland-spohn/

delachaux

Le guide nature à la montagne

Le petit détail de la quatrième de couverture qui a son importance : une règle graduée jusqu’à 18 cm ! Parfait pour vos croquis ou vos prises de notes lors de vos balades naturalistes ! Notamment si vous trouvez des crottes, que vous identifierez grâce à la page 117 de ce guide particulièrement instructif à bien des égards ! C’est un livre très généraliste qui couvre de nombreux domaines d’observation à la montagne : les étoiles, les roches, la neige, les insectes, les plantes, les arbres, les empreintes de pas, les crottes… ce n’est évidemment pas exhaustif mais c’est un panorama très large et passionnant qui invite à la curiosité lorsqu’on se balade.

17 € chez Salamandre https://www.salamandre.net 

Acheter ou commander à la librairie Les Volcans :

http://www.librairielesvolcans.com/9782940584253-le-guide-nature-a-la-montagne-collectif/

20190505_135529

Plantes comestibles – cueillette et recettes des 4 saisons

Co-écrit par des Auvergnats : Guy Lalière, Christophe Anglade et Christophe Leray, ce guide est un indispensable de vos balades si vous souhaitez en profiter pour collecter quelques plantes sauvages pour agrémenter vos salades.

Classées par saisons, elles bénéficient d’une fiche descriptive complète avec recommandations pour la cuisine et mises en garde. Un tableau récapitulatif à la fin permet de voir d’un coup d’œil les usages et parties de la plantes comestibles

16,50 € aux éditions Debaisieux + frais de port si vous le commandez directement à Guy Lalière

Acheter ou commander à la librairie Les Volcans :

http://www.librairielesvolcans.com/9782913381544-plantes-comestibles-cueillette-et-recettes-des-4-saisons-debaisieux-laliere

livre_laliere.jpg

Les applis gratuites

Pl@ntnet

C’est une Immense base de données participative qui s’appuie sur les contributions des utilisateurs, chercheurs, professionnels de la nature ou grand public.

L’application vous permet d’identifier une plante avec une photo et ça marche plutôt très bien. Elle propose plusieurs espèces en commençant par la plus probable, et vous permet de valider votre choix. Vous pouvez partager vos photos avec la communauté (ou les garder pour vous) mais attention, il faut veiller à respecter certaines règles pour qu’une photo soit pertinente. Pour voir comment faire une photo correcte, allez sur le site pour avoir les précieux conseils (donnés avec humour).

L’appli permet d’accéder à des bases de données du monde entier, vous pouvez ainsi aller voir à quoi ressemble la flore d’Hawaï ou consulter la liste des plantes considérées comme envahissantes (coucou la renouée du Japon). N’hésitez pas à contribuer avec ce type d’espèces car l’intérêt de ce recensement géant c’est aussi de pouvoir permettre aux scientifiques d’utiliser ces données pour modéliser des prédictions d’évolution de telle ou telle espèce.

https://plantnet.org

plantnet

INPN

INPN signifie Inventaire national du patrimoine naturel, faune et flore donc, et il a été mis en place par le Muséum national d’histoire naturelle avec le soutien de l’Agence française pour la biodiversité et le CNRS.

Je vous conseille de paramétrer votre profil en renseignant votre ville et d’élargir au département pour réduire le nombre d’espèces. Petit plus, cette manip’ vous permet de découvrir chaque semaine une nouvelle espèce en ouvrant l’app.

Ici, pas d’identification à partir d’une photo comme dans Pl@ntnet mais une recherche par filtres, comme par exemple les papillons diurnes. Chaque fiche renvoie vers le site de l’INPN pour plus de données et pour les oiseaux, vous avez la possibilité d’écouter le cri ou chant répertorié.

Vous pouvez faire une contribution avec photo (3 de préférence, sous différents angles), qui sera analysée ensuite par des experts si vous ne la trouvez pas parmi les espèces recensées dans la base de données.

https://inpn.mnhn.fr

Pour télécharger l’app https://inpn.mnhn.fr/informations/inpn-especes

inpn1

inpn2

Ornithopedia Europe

C’est une appli dispo uniquement pour les téléphones Android. Le design n’est pas très sexy mais c’est une immense base de données sur les oiseaux avec des fichiers sons multiples pour une même espèce (jeune, adulte, cri d’alerte…). Vous pouvez tenter d’identifier une espèce en renseignant plusieurs critères de recherche : l’appli, par élimination, vous fera des suggestions et vous aurez de grandes chances de tomber sur votre oiseau. La rubrique Ornitho trainer permet de faire des quiz d’identification par image ou par son… à réserver aux spécialistes !

https://play.google.com/store/apps/details?id=org.ornithopedia.Europe

ornithopedia1

ornithopedia2

Bird Melody Europe

Plus ludique qu’Ornithopedia, cette petite appli vous permet de jouer à identifier les chants, ou de faire une recherche par nom d’oiseau pour en découvrir le ramage.

Android uniquement ! http://birdmelody.com/

birdmelody

Avertissement : ne pas utiliser les applis de chants d’oiseaux dans la nature (ou alors pensez à prendre un casque intra-auriculaire qui ne prend pas de place). Les oiseaux pourraient être stressés ou effrayés par cette présence virtuelle d’un prédateur ou d’un concurrent. Pour nous ce sont de jolis chants, pour eux ce sont des moyens de communiquer entre eux ! Respectons-les !

(Ré)écouter ma chronique sur France Bleu Pays d’Auvergne (clic sur l’image)

Screenshot 2019-05-21 at 22.35.23

Un commentaire

  1. Pingback: Cueillette et cuisine des plantes sauvages avec Guy Lalière | The magic orange plastic bird said...

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :