Sélection BD

selectionBD2_bann

Voici 4 BD (ou presque BD) lues récemment, différentes sur le fond comme sur la forme mais toutes sont à dévorer sans hésitation. Du Pérou au Japon, en passant par la Creuse, on voyage, on déguste, on sourit, on se marre, bref, on se sent mieux. 

***

Carnet du Pérou – Fabcaro

Je me suis dit que ça me changerait des productions habituelles de Fabcaro, que j’adore pour son humour absurde et sa mélancolie déjantée, et l’introduction me confirmait la chose, Fabcaro annonçant lui-même ne pas vouloir faire de l’humour jusqu’à 80 ans. J’aurais dû me méfier. Car ce carnet de voyage part en cacahuète très rapidement au bout de quelques pages et Fabcaro retombe dans son analyse de lui-même et de ses angoisses, en commentant ce fameux séjour au Pérou dont au final je n’ai pas réussi à savoir s’il l’avait réalisé pour de vrai ou pas. Bref, c’est génial. Et d’un point de vue graphique, c’est extrêmement riche car Fabcaro alterne avec des styles très différents qui montrent l’étendue de son talent. On ne doute pas un seul instant qu’il soit capable de faire autre chose que de l’humour mais par contre, ce serait dommage qu’il arrête. Il y a même quelques dessinateurs BD en guests dans ce volume réjouissant !

Aux éditions  Six pieds sous terre

https://www.librairiesindependantes.com/product/9782352121039

pérou_fabcaro.jpg

Sempé – 100 dessins pour la liberté de la presse

Plusieurs fois par an, Reporters sans frontières sort un album en partenariat avec un grand photographe (ou plusieurs) et cette fois-ci, pour changer un peu, c’est un immense dessinateur : Sempé. Évidemment on pense au Petit Nicolas, mais ce n’est pas que ça. Ses dessins ont fait le tour du monde et on ne compte plus les couvertures que le New Yorker lui a consacrées. Les dessins de Sempé sont reconnaissables entre mille. Le souci du détail autant que l’économie (ou le foisonnement, selon) de traits sont sa signature graphique, et son humour doux-amer, ses situations toujours un peu vintage (les télés, les tenues vestimentaires…) sont pourtant incroyablement modernes et finement analysées. C’est un monsieur d’une rare et grande élégance. Les dessins sont introduits par un entretien avec Antoine De Caunes. Je vous recommande l’achat de ce magazine, vous ferez d’une pierre deux coups en soutenant l’action de RSF pour la défense de la liberté de la presse tout autour du monde. 

Achetez-le en librairie ou maison de la presse ou sur https://boutique.rsf.org/products/100-dessins-de-sempe-pour-la-liberte-de-la-presse 

sempé.jpg

Notes 2 – le petit théâtre de la rue – Boulet

Dans ce 2e volume des Notes de Boulet, compilation de planches pour la plupart publiées sur son blog, il nous emmène dans un salon BD à Aubusson, en Creuse (ahah), qui s’avère être un petit cauchemar et qui lui rappelle d’autres anecdotes. On prend conscience dans ce volume de ce que subissent les auteurs BD lors des séances de dédicaces, et c’est bien pour ça que je renonce bien souvent à aller faire signer un livre lorsque l’occasion se présente. Le style de Boulet n’est pas encore tout à fait dans ce volume ce qu’il est aujourd’hui mais on sent l’évolution avec le tome 1.

http://www.bouletcorp.com

https://www.librairiesindependantes.com/product/9782756017105

notes2.jpg

Les rêveries d’un gourmet solitaire – Taniguchi & Kusumi

J’avais déjà évoqué sur ces pages le premier volume de ce Gourmet solitaire (relire ici pour les détails sur les auteurs). On le retrouve, toujours dans des déplacements de nature professionnelle, en quête de restaurants où satisfaire sa faim insatiable. Il profite d’être loin de chez lui pour déguster des spécialités locales, il s’aventure dans des établissements dont la devanture laisse perplexe, il se laisse tenter par des plats inconnus voir par des plats péruviens, il a souvent les yeux plus gros que le ventre car la tentation de tout goûter le submerge parfois. Comme dans le premier volume, les plats sont soigneusement détaillés et chaque début de chapitre comprend une petite note de bas de page qui vient expliquer un élément de contexte japonais, pour bien comprendre certaines allusions. Et bien entendu, on a faim à chaque page.

https://www.librairiesindependantes.com/product/9782203098237 

gourmet.jpg

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s