Les Estables – Borée

esta3_bann

L’hôtel La Découverte aux Estables

Saint-Front

Borée

Boussoulet et Chapteuil

Gorges de la Loire – Cascade de la Beaume

Le mont Mézenc

Gorges de la Loire – Saint-Martin-de-Fugères


🚶‍♀️ 15 km

📍 Borée – Rocher de Soutron

🌟 sucs – chapelle – vache – tchier

Changement de programme en dernière minute pour cette deuxième journée, Alexandre, en voyant la météo peu amène, ayant opté pour des contrées moins humides que celles que nous laissait présager le ciel au-dessus de La Découverte (à la limite de la neige). Nous voilà donc partis, en mini-bus toujours, en Ardèche ! Comme je vous l’expliquais dans le premier article de présentation, Les Estables se situe à quelques tours de roues (ou quelques enjambées) de l’Ardèche, à laquelle on accède par le splendide col de la Croix de Boutières et via le cirque du même nom. Alexandre, qui a l’habitude, roule doucement et nous indique des marmottes perchées sur leur rocher, au milieu d’un paysage spectaculaire malgré le mauvais temps. On se gare assez rapidement au pied d’une roche immense, et nous voilà partis vers le village de Borée. Une pluie fine nous accompagne mais comme souvent dans ces cas-là, elle cesse dès que tout le monde a pris le temps de sortir son K-Way ou son poncho. En chemin nous découvrons des grottes, creusées dans la pouzzolane (et ouais ! Comme dans le Puy-de-Dôme ! Les volcans existent aussi en Haute-Loire), on croise une vache qui semble sortie de la préhistoire, au port de tête altier et peut-être même un peu hautain et on arrive enfin au rocher de Soutron, le premier spot “waouh” de la journée. Nous décidons de grimper à la chapelle AVANT l’arrivée du pique-nique porté par Gilles et Christophe et c’est une sage décision car ça grimpe sec. Mais l’effort est récompensé dignement à l’arrivée au sommet, par cette charmante chapelle Saint-Julien entourée d’un panorama à 360° à couper le souffle. Au cours du pique-nique, nous avons la surprise d’être survolés de très près par un vautour fauve, encore un animal qui semble sorti de la nuit de temps tant il est imposant et majestueux. Nous reprenons la route et une côte bien raide nous attend pour la digestion, j’en bave un peu. Nous arrivons au col de l’Ardéchoise (1184 m) avant de redescendre sur Borée, où nous tombons sur le deuxième spot “waouh” de la journée : l’Ère du Tchier de Borée. C’est une installation artistique de Serge Boÿer et Fabienne Versé, constituée de 70 sculptures de pierres énigmatiques, un peu ésotériques, qui surplombent Borée et offrent ainsi une vue particulièrement troublante, entre ces pierres installées et ces roches naturelles au loin qui semblent se répondre par-dessus le village. 

En savoir + sur le Tchier de Borée

esta3_1

esta3_2

esta3_15

esta3_3

esta3_4

esta3_5

esta3_6

esta3_7

esta3_8

esta3_9

esta3_10

esta3_17

esta3_16

esta3_11

esta3_18

esta3_19

esta3_12

esta3_13

esta3_14

esta3_20

esta3_21

esta3_22

Lire la suite : Boussoulet et Chapteuil

6 Comments

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s