J’ai testé Les Marchés de Max et Lucie

Il y a quelque temps, il y a trois ans en fait, je vous avais vanté les services du Panier Paysan. Après quelques mois et un changement de gestion, j’ai laissé tomber, pour des raisons sur lesquelles je ne souhaite pas m’étendre mais c’est bien dommage, ça me convenait plutôt bien. Depuis l’automne 2014, de nouveaux paniers de produits locaux ont fait leur apparition sur le web auvergnat : Les Marchés de Max et Lucie. J’avais entendu parler d’eux bien avant qu’ils ouvrent leur boutique, pour la simple et bonne raison qu’ils ont bénéficié du soutien d’Auvergne Nouveau Monde lors de leur campagne de financement sur Ulule.

Donc bah là ça y est, c’est parti, on peut commander. Et je me suis lancée.

 

Bon alors mais c’est qui en fait ?

Deux petits jeunes dynamiques (Max et Lucie, donc) qui battent non pas le pavé mais la campagne pour dénicher non pas du gibier mais des petits producteurs prêts à se lancer dans l’aventure avec eux.

 

On peut commander quoi ?

Sur le site, on va donc trouver des légumes, des fruits, des confitures, des bières, des savons, du pâté, des oeufs, des bougies… Mais pas de fromage, de produits « traiteur », de yaourts… et c’est bien dommage. Certains produits sont labellisés bio. J’ai aimé trouver les portraits des producteurs, c’est toujours gratifiant de replacer l’humain et le labeur au coeur de ce qui remplit nos assiettes chaque jour, c’est important. Notez que Max et Lucie sont plutôt actifs sur les réseaux sociaux et qu’on les voit régulièrement en visite ici ou là, ils se donnent à fond eux aussi.

 

Faut s’abonner ? Nan parce que c’est un peu chiant de s’abonner, des fois chuis pas là, tout ça…

Non ! Pas d’abonnement à un panier hebdomadaire. Des paniers pré-remplis sont proposés chaque semaine, de 16€ à 27€ selon la taille, mais s’ils ne vous plaisent pas (genre comme moi quand j’ai commandé, y avait des topinambours dedans et ça me rend…hem… malade), vous pouvez commander à la carte en allant piocher dans chaque rubrique.

 

C’est cher ?

Franchement je n’ai pas fait de comparatif. Étant donné que je m’approvisionne dans les échoppes bio de Clermont, je dirais que non, c’est assez conforme aux prix que j’ai l’habitude de payer. J’avais il y a longtemps rédigé un plaidoyer pour le bio en prouvant que non, c’était pas plus cher que le reste, je ne vais pas recommencer. En ce qui me concerne, j’aime l’idée que j’achète des produits locaux, si possible bio ou assimilé, et s’il y a un éventuel surcoût, je l’assume en gardant à l’esprit que les agriculteurs se font largement enfler par les grandes surfaces. Le juste prix pour le bon produit et un produit bon. Voilà.

 

C’est facile de commander ?

Je n’ai pas trouvé le site très ergonomique, avec notamment des coeurs parfumés au milieu des boîtes de pâté et des bouteilles de bière dans la catégorie « Epicerie » mais je m’en suis largement sortie. On peut ajouter les produits sans forcément rentrer dans la fiche descriptive donc c’est plutôt rapide. Notez qu’il faut valider votre commande le lundi avant 19h pour être livré dans la semaine. Sinon faudra attendre la semaine suivante.

 

C’est livré où ?

Chez toi si tu veux, mais il y a un surcoût de quelques euros (3,50€) sauf si ça dépasse 60€. Sinon c’est gratuit dans les points-relais, qui sont pour l’instant uniquement sur Clermont. Avec des adresses de choix, comme chez Mémé (pas la mienne), Le Nougat des Arts (nouvelle boutique à Ballainvilliers, pas encore testée), chez Max ou chez Lucie (haaan ! Ça veut dire qu’ils sont pas ensemble alors? #teampotins), ou enfin, au V&B d’Aubière, celui que j’ai choisi. C’est juste à côté de mon boulot, on peut retirer le mercredi ou le jeudi jusqu’à 20h et accessoirement, j’ai été extrêmement bien reçue par la madame, totalement fan des paniers des p’tits jeunes. Notez que le V&B, outre le fait de vendre des tonnes de bières, de vin et de whiskies du monde entier et d’avoir un bar fort sympathique, accueille également le Marmit’truck et le Cookpit, deux foodtrucks que j’affectionne particulièrement pour leur positionnement home made et locavore [Edit du 19/05/2015 : le Cookpit et le Marmit’Truck ont cessé leur activité]. Bref, le V&B, c’est une chouette adresse à plus d’un titre.

Notez que j’ai eu la chance d’être prévenue par un tweet que ma commande venait d’arriver, privilège d’être ultra-connectée ;)

 

Ça arrive comment ?

Dans une cagette. Je ne sais pas si je suis censée la rapporter au V&B pour que Max et Lucie la réutilisent. Moi je ne vais rien en faire, malgré mon ex-prof de karaté qui nous expliquait le yoko-geri en nous disant que c’était « comme quand vous cassez des cagettes ». Voilà, je vais enfin pouvoir m’entraîner dignement. Mais je préfère quand même la rendre, pour une prochaine commande.

cagette

T’as commandé quoiiiiiiiiiiii ?

Des épinards, des pommes de terre charlotte, des oeufs, des pommes, de la feuille de chêne, des oignons, un pot de confiture, une bouteille de bière du Plan B (là j’avoue que c’était plus pour la photo et j’ai eu un peu honte au V&B, aux murs tapissés de bière).

 

Et c’était boooooon ?

Ouais ! Par contre, les épinards frais, j’adore ça mais j’en mange une fois l’an tellement c’est relou à préparer. Mais bref, voici un petit aperçu de mes préparations de ce week-end.

Légende : bio, bio et local, local, pas bio pas local

Pain grillé à la confiture de pomme-kaki, orange pressée-citron pressé-jus de carotte (en bouteille), café

Omelette du dimanche au cheddar, salade et noix

Soupe brocolis, pomme de terre, carottes et oignons, râpé de salers et oignons frits (industriels)

plats_max_lucie

Bento du boulot

Galette de sarrasin (maison) fourrée au jambon de Parme, aux épinards, à la feta et aux pignons de pin

Pommes de terre rissolées aux oignons

Salade et noix

Compote au miel de bourdaine, sauce caramel (maison) à la pointe de sel de Guérande

Sablés au caramel (du fournil de l’Eau Vive)

bento

Je vous mets en photo non pas la bière que j’ai commandée chez Max et Lucie, parce que celle-ci je pense qu’ils n’en auront pas. Je suis passée chez le Plan B récupérer quelques bouteilles de cette toute petite production qu’ils ont lancée il y a quelques semaines. Une triple assez exceptionnelle, très aromatique, peu amère, mais qui cogne un peu avec ses 7% d’alcool.

planb

Test des Marchés de Max et Lucie : validé !

Pour commander

Les suivre sur Facebook

Les suivre sur Twitter

Un commentaire

  1. Pingback: L’école des fanes et autres improvisations vocales | The magic orange plastic bird said...

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :