Les Gabales – séjourner à Saugues en compagnie de l’esprit de Robert Sabatier

gabales4_banniere

“Dans notre pays vécurent les Gabales, des guerriers magnifiques exaltés par les druides…

– Ceux qui cueillaient le gui ?

– Sais-tu que la cavalerie gabale venue secourir Vercingétorix a fait reculer Jules César ? Il étaient d’ici.”

Les Noisettes sauvages – Robert Sabatier

🌰🌰🌰

Cette grosse bâtisse au crépi orange se dresse fièrement à l’entrée de la ville, pile sur le trajet des pèlerins cheminant vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Si j’ai réservé ici, c’est un peu par hasard : alors qu’en préparant mon séjour je parcourais le plan de Saugues sur Google Maps et que je scrutais la rue des Tours-Neuves où séjournait Robert Sabatier durant l’été, j’ai vu que Les Gabales se trouvaient à quelques pas de là. C’est en voulant y retenir une nuit que j’ai découvert l’existence de la chambre intitulée Les Noisettes sauvages. C’était déjà une belle surprise et une belle perspective en soi mais j’étais loin du compte, comme j’ai pu le constater en arrivant.

La chambre est superbe et la salle de bain, tout autant. Et comme me l’a expliqué Maurice, cette dernière est restée dans son jus, telle que M. le Notaire l’avait faite construire il y a de ça bien longtemps, dans les années 1930 à l’époque du petit Robert Sabatier. Les carreaux verts sont en pâte de verre et non en faïence et cette vasque… han ! Magnifique… Chacune des chambres a été, du départ, conçue avec sa salle de bain privative et ses WC privatifs séparés… à croire que le notaire aura eu une prémonition sur l’avenir de chambre d’hôtes de son logis ! En tout cas c’était le luxe absolu à l’époque où dans le bourg, le petit Robert/Olivier allait puiser l’eau à la fontaine tandis que la mémé refusait catégoriquement l’installation de l’eau courante chez elle. 

La plus jolie surprise aura toutefois été ce petit mot manuscrit de la main de Robert Sabatier, encadré au-dessus du lit. Il a donc dormi ici, à l’occasion d’un de ses nombreux séjours à Saugues, quelques années avant sa mort, dans cette maison où, enfant, il n’avait jamais pu pénétrer à cause de ce vache de notaire qui, je l’espère, a dû s’en mordre les doigts plus tard, en voyant le gamin en galoches petit-fils de maréchal-ferrant, devenir le grand poète et écrivain que l’on connaît. Un épisode de son enfance qui ne figure pas dans Les Noisettes sauvages, Sabatier ayant choisi de ne garder que le meilleur et le plus généreux de ce village qu’était Saugues à l’époque. Une énième relecture en diagonale m’a toutefois fait croiser le nom de Maître Charrade, à la toute fin, en train de se faire raser par Chadès. Une brève recherche sur Google m’a permis de pister un notaire Charrade à Saugues donc voici peut-être notre propriétaire historique, personnage des Noisettes malgré tout !

J’ai oublié de le préciser dans mon article précédent consacré à Saugues, mais la veille de mon départ j’ai regardé ce court reportage de 1993 consacré à (et avec) Robert Sabatier, tourné à Saugues justement. La vidéo est payante (1,99€ c’est pas la ruine) mais pour ceux que ça intéresse vous la retrouverez sur le site de l’INA.

🌿

J’ai séjourné aux Gabales alors que Maurice et Patricia arrivent quasiment au terme de leurs gros travaux de rénovation. C’est une maison superbe, avec un très joli jardin (chapeau le mur végétalisé, j’adore !), plein de poules (pour les œufs mais aussi pour la casserole, Maurice se colle à la besogne), et Patricia et Maurice sont charmants. Je n’ai pas eu l’occasion de dîner avec eux mais j’ai pu goûter aux nombreux talents de Patricia au cours de mon petit déjeuner : brioche maison, gâteau à l’abricot, confitures…un délice ! Si vous passez une nuit chez eux, testez la table d’hôtes !

Les Gabales sont un point de chute extraordinaire pour qui veut passer une nuit ou même plusieurs, à la découverte de la Margeride et du pays de Saugues, et bien sûr pour les pèlerins, qu’ils soient sur les traces de Saint-Jacques ou, comme moi, de Robert Sabatier.

***

Label Gîtes de France 3 épis, 5 chambres dont 2 chambres familiales. Table d’hôtes.

A partir de 69€ la chambre avec petit déjeuner pantagruélique (vu les prestations, c’est donné)

Les Gabales – Maurice et Patricia

70 avenue Lucien Gires (autre célébrité locale dont je ne vous ai pas parlé, et dont les dessins ornent les murs des chambres ainsi que ceux de la tour des Anglais)

43170 Saugues

www.lesgabales.com (attention les photos ne sont pas forcément à jour, mon lit et la décoration avaient été remis au goût du jour :))

info@lesgabales.com

04 71 77 86 92

www.facebook.com/les.gabales

vuetour_noisettes

Vous apercevez Les Gabales, depuis la tour des Anglais ? 

gabales8

gabales1

gabales3

gabales2

gabales5

Vue depuis une fenêtre : jardin, poules et vierge au lointain

gabales4

sunset_noisettes

Vue depuis la grande fenêtre <3

gabales9

♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡

gabales7

gabales6

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :