Lozère / Les clochers de tourmente

Bagnols-les-Bains & Les chemins Francis

Les clochers de tourmente

Le signal de l’aigle

La source du Tarn

Le Mont Lozère 

Le roc des Laubies

Le château du Tournel

Les clochers de tourmente

2 juillet 2018 – 14 km

Col de la Loubière > Auriac > Oultet > Bagnols-les-Bains

Notre mini-bus nous a déposés au col de la Loubière, et notre petit groupe d’une quinzaine de personnes s’enfonce dans un joli sentier forestier. Avec un guide comme Patrick, encyclopédie ambulante sur la flore, la faune et les paysages des Cévennes, c’est l’assurance de s’arrêter fréquemment pour observer, au ras du sol ou le nez en l’air. Pour cette première rando ensemble, c’est interro surprise ! Il nous montre des plantes et nous devons les identifier : achillée millefeuille, épilobe, caille-lait, plantain, ortie blanche… pas simple pour des citadins ! Nous arrivons ensuite dans un très joli village, Auriac, et découvrons la curiosité du jour, notre premier clocher de tourmente. Quelques villages lozériens sont pourvus de ces clochers destinés à battre le rappel pendant les tempêtes. Ça donne une idée de l’ambiance hivernale, pour qu’on en arrive là ! En sortant d’Auriac on croise Dédé, un gars du cru qui entretient les chemins et en ce 2 juillet, c’est le début de la saison, il faut faucher les sentiers pour accueillir les randonneurs. Avec sa barbe de patriarche, sa nonchalance et ses connaissances encore plus encyclopédiques que Patrick, on dirait un druide. Je ne vous mettrai pas sa photo parce que d’une, je ne lui ai pas demandé l’autorisation et de deux, à mon avis, se retrouver sur les internets ça m’a pas l’air d’être son truc. Bref, nous laissons Dédé à ses occupations et continuons notre chemin. Arrivés à Oultet, deux toutous semblent nous attendre, au pied du clocher de tourmente, une vieille mémère et son fils. Habitués à voir débarquer ici Patrick et ses randonneurs, ils nous suivent sur le sentier qui mène à Bagnols et à l’hôtel car ce sont les chiens de… Laurent, le propriétaire des Chemins Francis. La vieille chienne en profite pour faire sa balnéo dans le ruisseau et Patrick me confie qu’il pense qu’elle fait la balade juste pour pouvoir s’offrir ce petit plaisir. Je ne vais pas le contredire, d’autant que d’ici quelques minutes, c’est moi qui serai dans le bouillon bienfaisant des thermes. Après le bouillon, la soupe et les fromages lozériens, je fais une petite balade digestive le long du Lot avant de rejoindre ma chambre. 

Lire la suite : Le signal de l’aigle

auriac1

auriac13

auriac2

auriac14

↑ Clocher de tourmente d’Auriac

auriac3

auriac5

auriac4

auriac6

auriac7

auriac8

auriac9

↑ Clocher de tourmente d’Oultet

auriac10

auriac15

auriac11

↑ La piscine extérieur du spa Aqua Calida

auriac12

↑ Bagnols-les-Bains

6 Comments

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s