Les Bouchées de Monbento

[edit du mardi 14 octobre 2014 : après un peu plus d’un an à sillonner les rues clermontoises, c’est la fin de l’aventure du petit camion noir. Un peu triste car les recettes et la présentation se démarquaient vraiment des autres food trucks. Et puis le lundi, je n’ai plus personne sur mon parking… le retour des gamelles ! Belle route à Capucine et Simon et à bientôt ailleurs, j’espère.]

[edit du lundi 21 octobre] 2e test du petit food truck et ses jolies bouchées. Il a eu le bon goût de se garer… sur MON parking de boulot. Vite arrivée, vite repartie, ça compte dans l’appréciation de ce deuxième test. Au menu : plein de choses. Trois bouchées salées, trois desserts dont du brownie et du quatre-quarts aux pommes, de la soupe poireau-pomme de terre… J’ai jeté mon appétit sur des bouchées au porc sauce curry, accompagnées de salade, chou rouge, oignon, courgettes (?) râpées, brocolis, patates sautées, et sur des bouchées aux écorces d’orange, sauce chocolat. Gustativement parlant : top. J’ai tout mangé, tout aimé et surtout le dessert. Et y avait pas de poivrons, je m’en suis assurée à la prise de commande, on ne m’aura pas deux fois. Niveau attente, elle a été divisée par deux par rapport au premier test, ramenant à trente minutes la patience nécessaire pour récupérer son miam. J’ai choisi d’arriver plus tôt que l’autre jour mais finalement, si j’étais arrivée plus tard, j’aurais moins attendu. Bon, c’est comme ça, tout le monde s’est pointé vers midi, midi et quart. Donc en théorie, j’aurais pu attendre encore moins longtemps (genre 15 mn, tout à fait raisonnable) mais je n’aurais pas eu les bouchées à l’orange, vu que j’ai eu droit aux dernières, nananère. Je ne regrette donc rien.

Bilan : bel effort pour servir plus vite. Des recettes inventives et savoureuses (paraît que la soupe était bien bonne et les bouchées à la feta également). Je n’ai plus à donner mon prénom lors de la commande, j’crois qu’j’suis repérée… ^^

Le double effet kiss cool qui m’avait échappé l’autre fois c’est le côté « lien social ». Les gens qui bossent dans le même bâtiment sans se croiser qui se retrouvent en bas et prennent, enfin, le temps de papoter. L’attente peut finalement avoir du bon.  

20131003_192541

J’ai testé le nouveau food truck itinérant de Clermont-Ferrand, Les bouchées de Monbento ! Depuis quelques semaines déjà le lancement était annoncé, le site en ligne, les premières photos alléchantes… Rendez-vous était donc pris pour ce jeudi 3 octobre sur le parking de Prizee.

20131003_124613

Petit point d’abord sur le fonctionnement de ce food truck, lancé par la marque de bentos Monbento, née à Clermont-Ferrand (et oui !)… Il s’agit d’un camion qui se place à un endroit différent chaque jour, au centre de Clermont ou dans les zones d’activités. Le planning prévisionnel est en ligne sur leur site et il faut le consulter régulièrement pour savoir quand le prochain passera près de chez vous ou de votre travail. Ensuite, le menu est simple : 3 sortes de bouchées salées au choix et 2 sortes de bouchées sucrées. Les 6 bouchées salées sont à 8€ et le menu salé + 3 bouchées sucrées est à 10€. Les recettes changent régulièrement et sont élaborées avec l’aide d’un grand chef, Frédéric Coursol.

J’avais depuis quelques jours affiché la date et le menu au bureau, afin de convaincre quelques collègues. Ceci plus cela, les conversations de couloir et les réseaux sociaux ont fini par convaincre une petite quinzaine de personnes. J’ai tenté de savoir s’il était possible de pré-commander mais non, malheureusement. Nous sommes donc arrivés à 11 personnes sur place et avec 3 commandes à rapporter à des collègues restées au bureau. Au vu de la file d’attente (a priori une trentaine de personnes nous avaient précédés) et des retours d’expérience lus sur les réseaux sociaux (avec 1h de patience annoncée), six ont battu en retraite et se sont consolés dans les échoppes habituelles de La Pardieu. Ensuite… l’attente. Tout d’abord pour prendre la commande. Puis pour la réceptionner.

20131003_124230

Parmi les trois bouchées salées prévues à la carte, une avait changé et évidemment c’est celle que je convoitais. La raison, je l’ai sue plus tard en discutant avec la jeune équipe : dilapidés la veille (porc au caramel). J’ai pris des bouchées au bœuf sauce au bleu mais là encore, étant arrivée parmi les derniers clients, c’est la sauce blanquette aux oignons des bouchées de veau qu’on m’a proposée. Quant aux desserts, seules les bouchées au chocolat étaient au menu et j’ai bien failli ne pas en avoir, rupture de stock totale sur la fournée du jour !

Pour se faire pardonner, l’équipe nous a offert les boissons et un bout de cigarette russe au chocolat made by le grand chef.

20131003_125739

Au final, une bonne heure d’attente pour récupérer la commande (annoncée avec le prénom de chacun, plutôt sympa cette personnalisation (et la demoiselle n’a pas fait de faute à mon prénom, big up!!)). A rajouter au temps pour aller au camion et pour en revenir (on va dire 15 mn en tout mais on avait choisi nos pieds plutôt que la voiture). Et évidemment à rajouter au temps pour déguster tout ça. Total des courses, ma pause déjeuner qui est officiellement de 45 mn a duré 1h45. Ce qui n’est pas à renouveler tous les quatre matins, cela va de soi.

20131003_194905

Passons à la dégustation ! Grosse surprise en ouvrant la boîte des bouchées salées : je pensais trouver de la salade et c’est du taboulé et une poêlée de poivrons tricolores qui accompagnaient les bouchées. Le taboulé, délicieux, parfumé, léger. Les bouchées au bœuf avec la sauce qui n’était pas réglementaire, délicieuses (je peux au moins m’enorgueillir d’avoir testé une recette inédite ^^). Les poivrons… alors là c’est vraiment dommage mais je ne peux pas en avaler, mon estomac les refuse. Du coup je les ai laissés et ceux qui me connaissent savent que ce n’est pas dans mes habitudes de gaspiller de la nourriture. Je n’ai pas vu/lu d’informations sur l’accompagnement. Peut-être y en avait-il mais je ne crois pas. En tout cas si je l’avais su, j’aurais demandé double rasade de taboulé à la place et ça aurait été génial. Toutefois, les collègues amatrices de poivrons ont aimé l’assaisonnement et ses branches de thym fraîches. Point de vue quantité, le repas était suffisamment copieux d’après les collègues testeuses (des petits modèles… pas sûr que ça contente un gros rugbyman). Moi évidemment j’ai manqué de légumes. Et pour le dessert, on s’est régalées. Les bouchées type pâte à chou étaient recouvertes d’une sauce chocolat noir délicieuse et de morceaux de ces cigarettes russes au chocolat qu’on nous a fait goûter au camion. J’en aurais volontiers mangé un peu plus.

 20131003_135514

20131003_141033

Bilan :

– beaucoup trop d’attente dans un contexte boulot, pas sûre de renouveler l’expérience en plein hiver ou en plein été dans ces conditions

– quantités à revoir pour ne pas léser les derniers clients (et pour ne pas en refuser non plus, ce qui est arrivé après notre passage)

– composition des plats à détailler un peu plus pour éviter les mauvaises surprises à l’ouverture

– repas goûteux, équilibré et rassasiant, impression très nette et très agréable de « fait maison » à la dégustation

– tarifs corrects par rapport aux habitudes du quartier et de la qualité des produits (paiments CB et chèques déjeuner acceptés)

– équipe jeune, enthousiaste et communicative (on a pas mal bavardé)

– promesse de revoir rapidement le mode de fonctionnement pour gagner en rapidité (camion plus gros, tables…)

– si vous avez un bento de marque Monbento, vous pouvez venir avec et vous aurez 10% de remise. Ne fonctionne pas avec un bento autre (dommage vu le nombre que j’ai dans mon placard) mais vous pouvez l’apporter quand même, ça évitera des déchets inutiles (boîte en carton, coque en plastique et couverts en bois… ça manque un peu de cohérence)

– la fameuse coque en plastique semble ne pas supporter la chaleur, on en a retrouvé une toute déformée par les bouchées tout juste sorties du moule. Attention à ne pas gâcher la bonne nourriture « faite maison » par des contenants inadaptés et à la composition douteuse…

– bento de marque Monbento en vente sur place (28€). Pour plus de choix il y a le site mais il y aura des frais de port en dessous de 60€.

– la pré-réservation serait vraiment souhaitable et, à mon avis, arrangerait tout le monde, clients et food-truckers

En bref, concept top, mise en œuvre top, mais équipe un peu dépassée par le succès fulgurant après seulement 4 jours d’activité et de viralité sur les réseaux sociaux. Attention à ne pas rentrer dans un mauvais buzz lié à l’attente (même si j’ai conscience d’y contribuer avec ce billet). Beaucoup de choses perfectibles assez simplement et ça devrait, je n’en doute pas, se régulariser rapidement. Je l’espère car j’ai vraiment envie d’y revenir !

20131003_192517

13 Commentaires

  1. Mum

    Aucune chance de voir « Les bouchées de Monbento » dans ma rue, hein ? Dommage ! It looks and sounds good.

  2. Val

    Miam !
    Une quinzaine de personnes convaincues, ça mériterait bien quelques bouchées offertes !
    Sans parler de tous ceux qui vont se précipiter après avoir lu ton compte-rendu.

    Dommage que la composition ne soit pas plus détaillée (voire même avec une liste des allergènes comme le fait dans le secteur un livreur de repas au bureau).

    • @Val : oui j’étais contente de voir que le concept avait séduit du monde (ce que je n’ai pas réussi à faire avec le Panier Paysan :-/)
      Oui dommage que la recette des bouchées soit secrète ;) et qu’on ne connaisse que les « goûts » des bouchées et pas l’accompagnement à l’avance. J’étais vraiment dépitée avec ma platée de poivrons :(

  3. Pingback: Dîner doudou | The magic orange plastic bird said...

  4. Pingback: Bento touch of green | The magic orange plastic bird said...

  5. Pingback: Monbento | The magic orange plastic bird said...

  6. Pingback: Le Cookpit, nouveau foodtruck à Clermont-Ferrand | The magic orange plastic bird said...

  7. Pingback: Roul’ma Soupe, (encore) un nouveau foodtruck à Clermont-Ferrand | The magic orange plastic bird said...

  8. Pingback: Ga Bu Zo Meu » Blog Archive » Electric Palace 2014

  9. Pingback: Disco soupe à l’Electric Palace ! | The magic orange plastic bird said...

  10. Pingback: Redwood’s, food truck gastronomique à Clermont-Ferrand | The magic orange plastic bird said...

  11. Pingback: Le Pot’potes truck, foodtruck à Clermont-Ferrand | The magic orange plastic bird said...

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :