Monbento

Je vais encore te parler de Monbento. Quoi ? Encore ?! Oui. Je suis chez moi, je parle de ce que je veux. Non mais.

Sauf que là je vais parler d’autre chose que les bouchées (mais je vais en parler quand même, je parle de ce que je veux, je te dis).

J’ai enfin investi dans un kit complet chez la marque clermontoise de boîtes pour manger. Jusque là, je trouvais qu’elles étaient trop grandes. Un litre réparti sur les deux compartiments c’est beaucoup par rapport aux 600 ml habituels des bentos japonaises. Et je n’aime pas quand la nourriture n’est pas calée. Bref, j’ai fini par craquer. Pour deux raisons. La première, c’est que je n’aime pas trop voir les poubelles remplies plus haut que le bord dans notre salle repas au boulot, après le passage du petit camion des Bouchées. Halte au suremballage ! Donc comme j’ai l’intention de m’approvisionner chez eux régulièrement, il était temps de m’équiper. La deuxième raison, c’est que je suis fan de la nouvelle appli Monbento.

kit_monbento

Donc voici ma nouvelle boîte ! J’ai prix l’option à la carte. C’est à dire que j’ai choisi la couleur de tous les éléments, séparément. Les couleurs choisies devraient vous rappeler quelque chose… Et j’ai également investi dans des couverts, deux petits pots pour sauce, et un zoli sac de transport, qui ne me sert pas à grand-chose vu qu’il finit lui-même dans un sac contenant mon dessert, mon Thermos de thé et le journal du matin.

Cette nouvelle boîte est donc parfaitement adaptée aux repas servis dans le petit food truck. Le chaud est bien séparé du froid et les bouchées sont bien alignées. Ça soulage mon trouble obsessionnel compulsif du rangement et ça, ça n’a pas de prix.

Hier j’ai inauguré le combo bento + bouchées et ça claque bien. Au menu (spécial Suède), des bouchées au saumon sauce à l’aneth (trop bonnes), purée de pomme de terre et céleri, salade, courgettes et cranberries. En dessert, carrot cake bien épicé comme j’aime, et tout léger. En entrée, soupe de lentille et petits croûtons. Alors là, je dois dire que Simon s’est un peu lâché sur les quantités ! Mon tumbler à soupe (qui n’est pas de chez Monbento mais de chez Bento&Co à Kyoto, qui revend également les Monbento, la boucle est bouclée) est beaucoup plus grand que les gobelets en carton qu’ils utilisent. Du coup j’ai eu double-dose d’une soupe dont la texture et l’apparence relevaient plus du mortier frais que de la soupe. Je me moque mais cette soupe de lentille était vraiment délicieuse (avis général de tous ceux qui en ont pris, tant pis pour l’apparence pas sexy) et j’étais ravie de la terminer le soir chez moi. J’espère que la recette sera publiée sur l’appli Monbento car j’ai très envie d’en refaire.

Notez la belle présentation dans la boîte, je suis sûre que Simon s’est douté que j’allais prendre mon repas en photo ;)

bouchées_18_11_13

Et j’en viens donc à l’appli Monbento, disponible depuis peu sur iPhone et Android.

Au lancement, on a le choix entre la boutique et le club, mais ensuite on peut naviguer entre les deux très facilement via le menu latéral.

Dans la boutique, tous les produits qu’on retrouve sur la boutique web, y compris le module de personnalisation, que j’ai utilisé pour ma belle boîte orange. Un panier, bien sûr, et la possibilité de finaliser son achat (pas testé). Je n’avais jamais commandé de boîte pour moi mais j’avais tout de même un compte client, suite à une commande cadeau d’il y a quelques années, j’ai donc accès à toutes mes informations et mon historique de commande.

Dans le club, beaucoup de choses. J’aime bien le module de partage de photos, un petit Instagram réservé aux repas servis dans des Monbento. On peut liker et laisser des commentaires, faire une recherche par localisation, et évidemment poster ses propres photos. Seul souci, je n’ai pas pu en poster parce qu’on ne peut pas recadrer et que la sélection se fait sur une petite zone du centre de l’image. On ne voyait rien ou pas grand-chose.

On trouve aussi des recettes, postées par les utilisateurs et même par le chef qui élabore les recettes des bouchées. On retrouve donc la soupe carotte-orange de Frédéric Coursol, que je n’ai pas testée au food truck mais qui me fait bien envie.

Enfin, des vidéos et un onglet actus nous informent des dernières nouveautés de la marque.

Plus on interagit sur l’appli, en likant, postant des photos ou des recettes, plus on gagne de « pépites », qui au final se transforment en bons de réduction sur le site. C’est évidemment très ingénieux pour inciter les clients à faire vivre ce véritable petit réseau social indépendant, réservé aux bentos addicts.  Félicitations à De Bussac Multimédia (des Clermontois, encore et encore) pour la réalisation de cette belle appli.

appli_monbento

20131114_202248

4 Commentaires

  1. moi je fais tout moi-même, et je mets dans des boîtes séparées
    pas d’argent à dépenser dans des trucs hors de prix
    et surtout rien qui ressemble à un fast food ,
    même en dépannage, pas de trucs qui viennent de chaînes

    • @KIKI-129 : les bouchées s’apparentent à du fast food mais tout est fait maison avec des produits frais, idem pour certains restaurants indépendants qui font des burgers maison délicieux (et équilibrés). Après, dépenser mon argent dans des bons produits et des jolis contenants qui participent au plaisir global de déjeuner… ça ne me dérange pas !

  2. Pingback: Le Cookpit, nouveau foodtruck à Clermont-Ferrand | The magic orange plastic bird said...

  3. Pingback: La boutique Coeur de Volcan à Clermont-Ferrand | The magic orange plastic bird said...

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :