L’école des fanes et autres improvisations vocales

Pardon… locales. Improvisations locales.

L’avantage de s’approvisionner via les circuits courts, c’est entre autres que les produits arrivent dans un état de fraîcheur sans la moindre comparaison avec ce qu’on peut trouver en magasin. Du coup, on se retrouve avec une botte de carottes et une botte de radis dont les fanes sont encore bien pimpantes, qui représentent un volume comestible conséquent qu’il serait dommage d’envoyer dans la poubelle. Que faire ?

Petit un : aller sur le ouèb en urgence pour trouver des recettes.

Petit deux : se dépêcher de couper et laver tout ça avant que le temps ne fasse son oeuvre et que ça ne présente plus d’intérêt à cuisiner.

C’est lors d’une commande à Max & Lucie que j’ai hérité de carottes ainsi que de radis forts jolis et j’avoue qu’il m’est arrivé plusieurs fois de jeter les fanes de carottes (j’en achète rarement avec les fanes), et systématiquement les fanes de radis. Il était temps de me former aux manières d’accommoder les feuilles !

fanes

J’ai donc gratté sur internet à la recherche de recettes simples. J’en suis ressortie avec une recette de galettes de pommes de terre aux fanes de carottes et une recette de pesto aux fanes de radis.

Les galettes de pommes de terre sont vite faites. J’ai fait cuire les patates et les fanes (sans les tiges, que j’ai estimées trop filandreuses pour la recette) au cuiseur vapeur, balancé le tout dans un saladier, mélangé, salé, poivré, rajouté un oeuf battu et mélangé (je n’avais pas le lait indiqué dans la recette). Si c’était à refaire je mettrai un oeuf supplémentaire car vu les quantités, ça n’a pas suffit pour faire « tenir » mes galettes une fois formées dans la poêle (le lait aurait aidé, note bien). Bref, on fait des petites boules qu’on aplatit dans la poêle pour les faire dorer et le tour est joué.

galettes_patates_fanes

cerises

C’est bon ? Oui, pas mal. Les fanes de carottes ont un goût assez puissant et vert. Je pense qu’il faudrait malgré tout envisager l’ajout d’épices ou d’aromates pour que ce soit parfait. Ou du fromage râpé. Bref, à adapter. Mais à refaire.

Le pesto de radis est lui aussi très vite fait. J’ai mixé les feuilles (crues) bien lavées avec des copeaux de parmesan, des pignons de pin et de l’huile de noix (locale, via Max & Lucie). Là aussi c’est très fort en goût, très vert. J’aurais dû mettre plus de parmesan je pense, mais j’avais peur que ce soit trop salé. Après l’avoir conditionné dans deux petits bocaux je l’ai utilisé de trois façons :

Tout simplement pour accommoder les radis, histoire de remplacer les sempiternels beurre et sel.

Des petits toasts de pain de mie sur lesquels j’ai mis une couche de chèvre frais puis une couche de pesto. Vraiment sympa et frais à l’apéro. Et plus sain que les chips ou les cahuètes.

Détendu dans de la crème fraîche pour accommoder des linguine. Très bon.

pesto

apero_radis

radis

linguini

(Oui, Hikari se tape l’incrust’ sur toutes les photos)

Dans ma commande Max & Lucie, il y avait aussi une aubergine. Je n’en achète jamais, je ne sais jamais quoi en faire car je n’aime pas la texture spongieuse. Là encore, un petit effort d’imagination, bien aidée par la canicule, et j’ai confectionné une purée/soupe (selon qu’on la détend plus ou moins avec de l’eau). Une aubergine (pelée), deux petites courgettes (non pelées), deux petites carottes, un petit oignon, le tout coupé en petits morceaux et revenus à l’huile d’olive dans une marmite. Une fois les légumes bien compotés, j’ai recouvert d’eau à niveau, salé et ai plongé une boule à thé contenant trois graines de cardamome fendues et des feuilles de menthe (séchée, je n’en avais pas de fraîche et ça doit être super meilleur). J’ai laissé mijoter une quinzaine de minutes avant de mixer (sans la boule à thé dedans of course). Bien sûr on peut manger de suite, chaud. Mais vu les températures, je préférais tout de même patienter le temps d’un refroidissement et d’un passage par le réfrigérateur. Quelques graines de sésame pour décorer et voilà. Une entrée rafraîchissante et saine pour l’été !

soupe_aubergine

Et en dessert… des fraises rouges du Velay avec du confit de fleurs de l’Aubrac. Ça se passe de commentaires.

fraises

the_aubrac

2 Commentaires

  1. Marie

    Mioum ! Ca a l’air bien bon tout ça ! Les fanes ici sont réservées à ma chère lapinette (qui mange également local et pas des granulés pleins de trucs beurk), mais je dois dire que ce petit pesto m’a bien tenté !

    • @Marie : ah c’est sûr que s’il faut se battre avec la lapinette pour avoir accès aux fanes… ^^ Mais bon l’essentiel est qu’elles soient utilisées à bon escient, peu importe qui les mange !

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :