Festival Courts de sciences

Clermont-Ferrand est sans contexte la capitale internationale du court-métrage, et il existe aussi un festival des courts-métrages scientifiques, en parallèle de la Fête de la science, organisé par l’INRA, le Conseil départemental du Puy-de-Dôme et l’asso Astu’sciences. Pendant une semaine des projections se sont déroulées à l’espace municipal Georges-Conchon, à l’intention des scolaires mais aussi du grand public, accompagnées de débats avec des spécialistes.

Les trois thématiques de cette 14e édition du festival : l’intelligence, l’alimentation et la mobilité. L’équipe du festival Courts de Sciences m’a fait le plaisir de me convier à l’une des projections, en m’envoyant au passage quelques petits cadeaux bien sympathiques ! (merci Claire !), et j’ai choisi la série de courts consacrés à l’alimentation.

courts_sciences

Pop-corn et tote bag pour accompagner l’invitation :)

Onze petits films se sont succédé, drôles, informatifs ou carrément effrayants, soulevant des questions sur l’avenir alimentaire de l’humanité.

courts_sciences3

Un débat a ensuite réuni sur la scène plusieurs spécialistes de l’alimentation : Céline Porcheron d’Anis Etoilé, Anthony Fardet de l’INRA, Sarah Boivin du CRESNA, Emilie Chanséaume et Justine Serieys de Nutrifizz. Je m’y attendais un peu… le débat avec le public s’est très vite orienté vers les marronniers de la thématique, à savoir les produits laitiers et le gluten. Le problème avec ces deux épouvantails, c’est qu’il n’y a jamais de débat. D’un côté on a les scientifiques qui avancent les études qu’ils ont en leur possession et leurs conclusions, de l’autre on a des gens qui sont convaincus qu’on tente de les empoisonner et que les lobbies manigancent la fin de l’humanité. Et personne ne cède jamais. Pour tout vous dire, ça m’agace. Je pense que la vérité est quelque part entre les deux et j’ai beaucoup aimé le point de vue d’Anthony Fardet, qui étudie l’alimentation dans son approche holistique. Sortons des dogmes, sortons de la paranoïa complotiste, acceptons que les études scientifiques puissent ne pas rendre compte d’une vérité universelle, et puissent être un jour contestées, tout aussi scientifiquement. Bref, calmons-nous bordel de nom de dieu ! Et tandis qu’on focalise sur ces problèmes de riches, la moitié de la planète est en train de crever et n’aurait rien contre une bonne tranche de pain pleine de gluten surmontée d’un gros morceau de fromage de vache, ça leur ferait plus de bien que de mal si vous voulez mon humble avis. Vous voyez le genre ? Bref. Mes deux copines sans gluten et sans lactose vont plus vouloir me parler :( (je plaisante, enfin j’espère, je sais bien que dans leur cas c’est totalement justifié et puis comme le disait très bien Anthony Fardet, chacun fait bien comme il veut tant qu’on se sent mieux (j’ai découvert le concept de nocebo (persuadé qu’un truc te fait du mal, tu le vires et ça va mieux))).

Au final une soirée bien intéressante, sur un thème que j’aime beaucoup (cf. Food Coop). Merci à l’équipe de Courts de Sciences !

J’ai trouvé en ligne quelques-uns des courts que j’ai beaucoup aimés. Je vous invite à les regarder, ils sont chouettes. L’île aux fleurs est atroce. Les bigouden sont trop mignonnes. Comment nourrir tout le monde résume tout. Et Le Bougnat ne gaspille pas… le bon sens auvergnat ;)



Comment nourrir tout le monde ? from Denis van Waerebeke on Vimeo.

Le Bougnat ne Gaspille pas ! from Riot House on Vimeo.

Un commentaire

  1. Pingback: Humour noir – H1 // Festival du court-métrage 2017 | The magic orange plastic bird said...

T'as un truc à rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :