Playlist d’octobre

playlistoct_bann

Bouquins 📚

Speedbooking d’octobre

Ça faisait longtemps que je n’étais pas allĂ©e Ă  un speedbooking, plus d’un an, la faute Ă  mes disponibilitĂ©s dĂ©faillantes certains samedis, et aussi Ă  ma rĂ©ticence Ă  donner un livre Ă  quelqu’un, disons-le franchement. J’ai pris sur moi, ainsi qu’une grande respiration (#zeugme) et voilĂ  ! AyĂ© ! J’ai fait un speedbooking en donnant un livre Ă  la fin sans l’avoir prĂ©alablement achetĂ© en double ! FiertĂ© ! (c’était “Regarde les lumières mon amour” d’Annie Ernaux). Autre très grande satisfaction, je suis repartie avec “Les crayons de couleurs” de Jean-Gabriel Causse, que j’avais prĂ©vu d’acheter. Donc grosse coĂŻncidence (et chance, car quelqu’un d’autre aurait pu remporter la mise) qui tombe Ă  pic. Et bien sĂ»r, le speedbooking avait lieu comme d’habitude Ă  L’Armoire Ă  cuillères donc je me suis enfilĂ© une grosse part de moelleux au chocolat au lait arrosĂ© d’une infusion Happy Plantes. Une bien chouette matinĂ©e.

Kek – Les annĂ©es collèges

Je suis fan du dessinateur Kek et de son blog depuis des années. J’adore son univers tendre et drôle à la fois, où le quotidien devient le théâtre des situations les plus malaisantes dans lesquelles chacun peut se reconnaître (je vous recommande notamment Les Quotichiants, si vous voulez communier avec des millions de gens autour du thème de la lose). Avec Les années collège, ce sont surtout les trentenaires et quadragénaires qui vont se reconnaître, même si certaines situations sont universelles.

www.zanorg.com/college

Les-annees-college

Boulet & Aseyn – BolchoĂŻ Arena tome 1

Boulet, encore un dessinateur que j’adore (ils sont potes, si j’en juge par leurs échanges sur les réseaux sociaux) et qui lui aussi, sur son blog et dans ses Notes (versions papier du blog), aime se pencher sur le quotidien et ses petites et grosses contrariétés. Avec Bolchoï Arena, rien à voir. C’est une collaboration avec l’illustrateur Aseyn. Nous sommes dans le futur, un futur pas si lointain, où un monde virtuel connaît un succès planétaire. J’ai adoré ce premier tome, à la fois pour l’histoire, le graphisme, les couleurs douces, et pour les thématiques abordées comme le virtuel, le réel, les relations humaines dans tout ça… Bref, c’est divertissant et intelligent. Vivement le tome 2 !

www.bouletcorp.com

http://aseyn.fr/

Street art végétal

L’inspiration de Marc Pouyet semble ne pas avoir de fin. Le revoilà avec un nouvel ouvrage de land art, dédié à l’environnement urbain. C’est beau, poétique, d’une simplicité aussi désarmante qu’inspirante.

(Re)lire mon article

Les crayons de couleur

C’est donc au speedbooking que ce livre m’a été présenté par Vincent, sans qu’il me dise le titre ou l’auteur évidemment, mais j’ai deviné dès les premiers mots. Pourquoi ? Parce que l’auteur, je l’ai vu sur scène il y a quelques semaines et il m’a passionnée. Jean-Gabriel Causse est un spécialiste des couleurs, et outre un livre sur le sujet, il a aussi écrit ce roman. Dans celui-ci, les couleurs disparaissent de la Terre du jour au lendemain et trois héros, une scientifique aveugle, sa fille, et un chômeur dépressif vont tenter de les faire revenir. Oui c’est bizarre mais j’y reviendrai très vite dans un article !

Activités 👀

Les rencontre e-tourisme de Pau

Chaque annĂ©e se tiennent Ă  Pau les Rencontres du e-tourisme, grand rassemblement de geeks en tous genres, d’offices de tourisme, d’agences, de consultants… C’était pour moi la première fois et je n’ai pas regrettĂ© le long voyage en voiture. D’une part parce que je n’ai pas eu Ă  conduire (merki les collègues) et que les collègues sont de chouettes compagnons de voyage, d’autre part parce que les confĂ©rences auxquelles j’ai assistĂ© Ă©taient fort intĂ©ressantes. On a beau avoir le nez en permanence dans les rĂ©seaux sociaux, dans la veille technologique et concurrentielle… on a toujours besoin d’échanger avec ses pairs, de prendre conseil, de conforter des choix et de dĂ©couvrir de nouveaux horizons. La confĂ©rence sur les cinq sens Ă©tait passionnante, c’est lĂ  que j’ai dĂ©couvert Jean-Gabriel Causse (voir + haut) et d’autres spĂ©cialistes du marketing sensoriel. Passionnante mais un peu flippante, on va pas se mentir. J’ai aussi dĂ©couvert l’île de la RĂ©union Ă  travers une “battle” sur le tourisme expĂ©rientiel et ça m’a donnĂ© envie d’y aller. Je suis repartie avec un joli sac en toile de jute et un beau carnet parce que je suis corruptible. J’en ai profitĂ© Ă©galement pour aller Ă©couter mes collègues concurrents de Creuse Tourisme prĂ©senter leur stratĂ©gie marketing. Je suis repartie avec un joli chapeau qu’il va m’être difficile de porter avant l’étĂ© prochain vu la mĂ©tĂ©o. 

Oh et by the way, les rĂ©seaux Auvergne Tourisme (que j’ai l’honneur d’animer quotidiennement) ont Ă©tĂ© distinguĂ©s par l’agence We Like Travel, qui fait chaque mois et chaque annĂ©e le bilan des performances des destinations sur les rĂ©seaux sociaux. Première des rĂ©gions pour l’engagement des fans, et troisième destination au classement gĂ©nĂ©ral.

pau_palais

pau_creuse

Toulouse

Toujours en chemin pour Pau (bah oui, c’est loin), nous avons fait un détour par le centre-ville de Toulouse pour boire un verre avec notre ancien directeur. Le peu que j’ai vu de Toulouse m’a beaucoup plu, en termes d’architecture, ça me donne envie de revenir.

toulouse1

toulouse2

toulouse3

Château rocher

Je cherchais une petite rando automnale un peu panoramique et peu frĂ©quentĂ©e, j’ai Ă©tĂ© servie. J’ai aussi gagnĂ© une amende de 45€ et perdu 1 point en y allant mais passons…C’est une jolie rando plutĂ´t variĂ©e sur sa première partie, avec de la forĂŞt, la Sioule, une source miraculeuse, un vieux moulin, et bien sĂ»r le château Rocher. Je vais essayer de faire un article bientĂ´t (genre dans 2 ans, vu le retard que j’ai sur le blog).

rocher

Bagnols

Je cherchais des randos automnales pour le boulot. C’est Anne de l’office de tourisme Auvergne Sancy Volcans qui m’a orientĂ©e vers cette petite rando de 10 km Ă  Bagnols. Bon malheureusement pour les couleurs c’était encore un peu tĂ´t mais le circuit est plutĂ´t sympathique, tantĂ´t forestier, tantĂ´t Ă  dĂ©couvert, et on trouve notamment en route un arbre classĂ© remarquable dans le hameau de La Fage. Un splendide tilleul de 400 ans qui m’a beaucoup impressionnĂ©e (ce n’est pas celui de la photo, y a un piège). J’y reviendrai dans un article.

bagnols

Safran des volcans

J’ai bien choisi mon jour de visite, deux semaines plus tard les fleurs étaient ensevelies sous la neige. J’ai beaucoup aimé découvrir cette culture très particulière, ainsi que les produits haut de gamme de la famille Baur.

(Re)lire mon article

(Ré)écoute ma chronique sur France Bleu Pays d’Auvergne

Les secrets du Panoramique des DĂ´mes

TC Dôme, la société à qui le Conseil départemental a confié la gestion du Panoramique des Dômes, a ouvert les portes de son centre de contrôle et de maintenance au public le temps d’un week-end. Après un aller-retour au sommet, j’ai découvert les secrets de ce train, son centre de régulation et plein de choses intéressantes grâce au directeur Eric Dersigny. Je vous en reparle bientôt.

panramique

Restos 🍽

La Toupine

Rien de tel qu’un voyage bien organisé et heureusement, au boulot on sait faire. Sur notre trajet pour Pau, nous avions prévu un arrêt déjeuner à Brive-La-Gaillarde au restaurant La Toupine. Un déjeuner en terrasse fort agréable dans ce bistrot gastronomique qui collectionne les bonnes critiques et arbore notamment un Bib Gourmand. La cuisine est soignée, la déco tout autant, et l’accueil est chaleureux sans être guindé. Une belle adresse que je vous recommande si vous faites route vers le Sud, ça sera mieux qu’un sandoc triangle sur une aire d’autoroute.

toupine

B Bistro

J’avais mangĂ© dans ce petit resto de Montferrand il y a quelques annĂ©es dĂ©jĂ . Le lieu a changĂ© de propriĂ©taires (peut-ĂŞtre plusieurs fois d’ailleurs) rĂ©cemment. Je m’y suis rendu avec des collègues pour deux pauses dĂ©jeuner. C’est tout petit donc la rĂ©servation est recommandĂ©e. Le menu de midi entrĂ©e-plat-dessert est Ă  15,50€ (plat-dessert = 13€) et franchement c’est un rapport qualitĂ©-prix de compĂ©tition. Exemples de plats : crème de lentilles et Ă©mulsion de foie gras en entrĂ©e, blanquette de veau (quasiment aussi bonne que celle que faisait mon pĂ©pĂ©) et Ă©peautre, langue de bĹ“uf et purĂ©e, flognarde aux pommes et caramel beurre salĂ©… Le tout servi en 1h chrono (voire moins si peu d’affluence) sans courir et sans traĂ®ner non plus. Un sans faute.

bbistro

Ciné – télé – radio 📺

Supercondriaque

Je n’avais jamais regardĂ© ce film, avec en tĂŞtes d’affiche Dany Boon et Kad Merad. Si j’ai bien rigolĂ© dans la première partie, j’ai vite dĂ©chantĂ© quand s’est mis en place le dĂ©lire avec le rĂ©fugiĂ© politique, franchement tirĂ© par les cheveux. Bon mais il y avait quand mĂŞme quelques bonnes vannes sur le thème de l’hypocondrie.

La vie est un long fleuve tranquille

Parce que c’est toujours une bonne chose de revoir ce classique mĂŞme si on connaĂ®t les rĂ©pliques par cĹ“ur.

Les Inconnus

J’ai regardé une courte partie de cette soirée marathon consacrée aux Inconnus. Outre le fait que certains sketchs sont toujours aussi tordants, j’ai pris conscience de la notoriété énorme de ces humoristes à l’époque. Je me souviens qu’on attendait ces soirées spéciales avec impatience, que le lendemain et pendant des mois tout le monde à l’école reprenait les chansons, les bonnes vannes, et que certaines sont encore utilisées, passées dans le langage courant. Une époque où l’humour était partagé entre adultes et enfants sans jugement des uns envers les autres. Plus vraiment le cas aujourd’hui.

Vie de tram

Je suis officiellement une transportsencommuniste, je vais désormais travailler en tram. Pour ceux qui ont raté un épisode : mon lieu de travail a déménagé au début de l’été, plus près de chez moi. Il n’y avait pas de tram cet été et moins de circulation donc j’ai souvent pris ma voiture, parfois j’ai utilisé mes pieds (mais il faut compter 45 mn de marche, c’est pas rien, 2 fois par jour), avant de tester le tram début septembre. Donc après deux mois à utiliser des tickets, j’ai enfin pris un pass annuel, dont mon employeur prendra la moitié en charge comme la loi le permet. Durant mes trajets, qui comportent près de 10 mn de marche + 15 mn de tram, j’écoute la radio, soit en live si les invités du 6-9h et du 17-18h de France Inter m’intéressent, soit en podcasts. Mes émissions favorites (enregistrées dans la super appli France Inter) sont Grand bien vous fasse, La tête au carré, Remèdes à la mélancolie (que j’écoute souvent en live le dimanche matin) ou Lumières dans la nuit d’Edouard Baer, que j’ai du mal à écouter en live le dimanche soir vu l’horaire. Cette dernière émission est problématique dans le tram car j’ai souvent envie d’éclater de rire. Bref, des fois j’aimerais que mon trajet dure plus longtemps tant certains sujets sont passionnants.

Je vous recommande notamment l’émission Grand bien vous fasse qui traitait du thème “Pourquoi le spectacle de la nature nous émeut-il ?”, avec le philosophe Alexandre Lacroix dont je me suis précipitée pour acheter le bouquin (pas encore lu).

Vie médiatique (ça pète non, comme titre ?) 

Au mois d’octobre, j’ai fait trois chroniques sur France Bleu Pays d’Auvergne (vous trouverez les articles correspondants sur mon blog).

Les mers de nuages https://www.francebleu.fr/emissions/suivez-moi-par-ci-suivez-moi-par-la/pays-d-auvergne/magic-orange-plastic-bird-1

Le Safran des Volcans https://www.francebleu.fr/emissions/suivez-moi-par-ci-suivez-moi-par-la/pays-d-auvergne/magic-orange-plastic-bird-0

Chanson douce de LeĂŻla Slimani https://www.francebleu.fr/emissions/les-bouquineurs/pays-d-auvergne/ghislaine-et-sa-chanson-douce-de-leila-slimani

J’ai aussi eu le plaisir de me voir citĂ©e dans cet article de BBC Travel, Ă©crit par Anita Isalska. La journaliste m’avait contactĂ©e au dĂ©but de l’étĂ© pour recueillir mon avis sur Michelin et la ville de Clermont-Ferrand. Je lui avais fait une rĂ©ponse fournie (je suis bavarde, surtout sur ce sujet) mais elle n’a gardĂ© que quelques extraits. Je suis notamment contente de clĂ´turer cet article. Je vous invite Ă  le lire (c’est en anglais mais en principe vous en avez tous fait Ă  l’Ă©cole donc je vois pas le problème), il est très complet et très intĂ©ressant. 

http://www.bbc.com/travel/story/20181024-the-ingenious-story-behind-michelin-stars

J’avais également donné deux autres interviews à des supports clermontois à la même période mais rien n’est paru (dont une interview “urgente” #lol). On m’aurait demandé à l’époque de miser sur l’article dont j’étais sûre qu’il paraîtrait un jour, j’aurais évidemment misé sur celui d’Anita malgré le support prestigieux et lointain. A l’avenir, j’y réfléchirai à deux fois avant de perdre mon temps à répondre à des questions. Mon temps est plus précieux que mon ego.

T'as un truc Ă  rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s