Playlist de mai

playlistmaibann.jpg

BaladesÂ đŸš¶â€â™€ïž

RepĂ©rages pour le festival Art’Air

J’ai Ă©tĂ© sollicitĂ©e cette annĂ©e par l’organisation du festival Art’Air pour participer au choix des artistes qui exposeront sur les diffĂ©rents itinĂ©raires du festival, qui aura lieu, pour sa session nature, du 11 au 15 juillet. J’ai pu me joindre Ă  deux randonnĂ©es de repĂ©rage dans le Sancy. Ces repĂ©rages servent Ă  vĂ©rifier l’itinĂ©raire dessinĂ© sur la carte (difficultĂ©, kilomĂ©trage, obstacles divers et variĂ©s) mais aussi les emplacements qui accueilleront concerts, repas, spectacles et Ɠuvres artistiques. Une premiĂšre rando nous menĂ©s de Brion Ă  Besse, non sans mal (le trajet dĂ©finitif ne sera pas celui que nous avons empruntĂ©), et une deuxiĂšme de VerriĂšres Ă  Besse, plus cool. J’ai Ă©videmment ouvert l’Ɠil pour voir oĂč pourraient ĂȘtre installĂ©es les Ɠuvres, mais j’en ai surtout pris plein les yeux car le Sancy, c’est au-delĂ  du beau !

https://www.art-air.org/

brion.jpg

VVX

C’était la deuxiĂšme Ă©dition de ce grand Ă©vĂ©nement sportif et culturel, basĂ© Ă  Volvic. J’ai fait deux petites randonnĂ©es, une de 15 km dont le tracĂ© Ă©tait identique Ă  celui de l’an dernier, et une rando gastro avec une mĂ©tĂ©o capricieuse mais Ă  l’itinĂ©raire enchanteur.

(Re)lire mon article

Arboretum de la SĂ©delle

Un petit week-end creusois m’a amenĂ©e en famille Ă  cet arboretum que j’avais envie de visiter depuis longtemps. ClassĂ© Jardin remarquable, c’est un vĂ©ritable petit paradis d’arbres et de fleurs, nichĂ© le long de la riviĂšre SĂ©delle.

(Re)lire mon article

Montaigut-le-blanc

A ne pas confondre avec le Montaigut-le-Blanc dans le Puy-de-DĂŽme, il s’agit-lĂ  d’un petit  village creusois en cul de sac au sommet duquel se trouve une vieille forteresse du XIVe siĂšcle, imposante, qui appartient Ă  des propriĂ©taires privĂ©s que le restaurent.

Plus d’infos sur le site des Monts de GuĂ©ret

montaigut.jpg

Balade Ă  Volvic

Avant la VVX, je suis passĂ©e Ă  Volvic pour rĂ©cupĂ©rer mon badge presse (la classe) et j’en ai profitĂ© pour me balader. Je suis Ă©videmment passĂ©e chez Amaya, dans sa boutique Happy Plantes, afin de refaire le plein de mon infusion personnalisĂ©e (souvenez-vous de mon atelier). Elle a fermĂ© boutique quelques minutes pour m’emmener Ă  quelques mĂštres de lĂ , dans la rue parallĂšle, afin de me faire dĂ©couvrir la toute nouvelle boutique de Julie, ThĂ© Ă  coudre, qui propose un espace mercerie avec de jolis tissus, mais aussi un espace avec des machine Ă  coudre, qui serviront soit Ă  des ateliers crĂ©atifs, soit Ă  accueillir quiconque souhaite les utiliser, que ce soit pour une heure ou par abonnement mensuel. Le lieu fait Ă©galement salon de thĂ©. En revanche, n’y allez pas pour faire recoudre un bouton ou faire faire un ourlet, ce n’est pas l’esprit de la boutique ! ;)

facebook.com/theacoudre

theacoudre.jpg

Montjuzet

On va pas se mentir, les beaux jours ont du mal Ă  s’imposer cette annĂ©e alors dĂšs que le soleil pointe le bout de son nez, j’essaie d’aller prendre l’air et des fois c’est au parc Montjuzet, Ă  quelques minutes de chez moi Ă  pied. Je me suis posĂ©e dans l’herbe avec le podcast d’une Ă©mission de France Inter que j’avais ratĂ©e, j’ai trouvĂ© l’exercice trĂšs agrĂ©able et je le referai (dĂšs qu’on arrĂȘtera de se prendre des orages sur la gueule).

montjuzet.jpg

Val de courre

Le dernier week-end de mai se tenait la FĂȘte de la nature et ce fut pour moi l’occasion d’aller explorer le Val de Courre en compagnie d’une animatrice de la RĂ©serve naturelle national de Chastreix-Sancy. Une belle matinĂ©e Ă  observer les plus petites bestioles, comme les plus grosses.

(Re)lire mon article

La Grande cascade

AprĂšs le Val de Courre, j’avais des fourmis dans les jambes car on n’a pas beaucoup marchĂ© donc j’ai dĂ©cidĂ© de refaire la Grande cascade, dĂ©jĂ  visitĂ©e il y a quelques annĂ©es en Ă©tĂ©. Je suis partie directement du centre-ville du Mont-Dore, par l’escalier Ă  cĂŽtĂ© des thermes. Et cette fois-ci j’ai continuĂ© mon parcours aprĂšs la cascade, jusqu’au plateau qui surplombe Le Mont-Dore. La vue y est superbe, sur la ville et sur le massif du Sancy. Je ne me suis pas attardĂ©e, l’orage montait et je me suis trompĂ©e de peu dans mes calculs, la grĂȘle s’est abattue sur moi seulement 10 mn avant que je regagne le parking.

sancy.jpg

Bouquins 📚

Imbattable

Je vous ai dĂ©jĂ  parlĂ© d’Imbattable, le super-hĂ©ros de Pascal Jousselin. Le volume 2 est sorti fin avril et je me suis jetĂ©e dessus. Imbattable est toujours aussi sympathique et imprĂ©visible, les astuces de mise en page sont toujours aussi bluffantes, mais j’avoue que les intrigues m’ont moins sĂ©duite que dans le volume 1. Mais j’ai aimĂ© quand mĂȘme !

Le traquet kurde

C’est le premier prix Vialatte que le lis (enfin, Ă  ma connaissance). J’étais intriguĂ©e par cette rĂ©compense et aussi par le postulat de dĂ©part de ce roman : l’observation d’un traquet kurde au sommet du puy de DĂŽme en 2015. Le livre de Jean Rolin est une belle plongĂ©e dans l’histoire de l’ornithologie et du Moyen-Orient.

(Re)lire mon article

Le syndrome de la chouquette

Nicolas Santolaria dĂ©cortique depuis quelques annĂ©es la vie de bureau dans les pages du Monde. Ses chroniques ont Ă©tĂ© rassemblĂ©es dans un recueil parfaitement rĂ©jouissant oĂč tout le monde pourra se reconnaĂźtre.

(Re)lire mon article

ActivitĂ©s 😀

Escape Hunt a 2 ans

Comme je l’avais annoncĂ© dans ma playlist d’avril, je suis retournĂ©e Ă  Escape Hunt pour leur soirĂ©e d’anniversaire. Une murder party au cours de laquelle 6 Ă©quipes ont cogitĂ© pour dĂ©couvrir l’identitĂ© d’un assassin. Avec mes 3 acolytes, on n’a pas trouvĂ© l’assassin mais on a Ă©tĂ© bons lors de la vente aux enchĂšres finale, ce qui nous permis de dĂ©crocher la seconde place au classement global ! On a gagnĂ© une entrĂ©e gratuite pour une personne donc je retournerai bientĂŽt Ă  Escape Hunt avec une Ă©quipe partiellement renouvelĂ©e (bah oui, les autres ont dĂ©jĂ  fait toutes les Ă©nigmes) pour “La bataille de Gergovie”. Manque Maxime sur la photo, parti vers d’autres aventures avant le clichĂ©.

escape.jpg

Bowling

A l’initiative d’une collĂšgue, nous nous sommes retrouvĂ©s Ă  quelques uns au B.Bowl de Clermont pour une petite partie de bowling. J’ai dĂ©marrĂ© pas trop mal puis me suis effondrĂ©e pour finir dans le bas du classement. L’important c’est de participer comme dirait l’autre !

bowling.jpg

CinĂ© – tĂ©lé đŸ“ș

Nobody knows

Hirokazu Kore-Eda a reçu la palme d’or au festival de Cannes pour son dernier film “Une affaire de famille”, que j’ai hĂąte de voir. Le scĂ©nario m’a rappelĂ© Nobody knows et j’ai eu envie de le revoir. Ce film est dĂ©finitivement un tableau d’une grande sensibilitĂ©. Le seul truc, c’est que j’avais en tĂȘte une fin qui n’était en fait pas du tout ça. Je me demande, depuis, comment mon cerveau a pu Ă©laborer une fin alternative au point que je n’aie aucun, mais alors aucun souvenir de la fin rĂ©elle du film. WTF

(Re)lire mon article

Un jour

J’ai revu ce film parce que je me souvenais l’avoir bien aimĂ©. C’est toujours le cas. A la nuance prĂšs que plus on avance en Ăąge, plus il est touchant.

(Re)lire mon article

Le mariage du prince Harry et de Meghan

Comme des millions de tĂ©lĂ©spectateurs dans le monde, j’ai suivi le mariage du prince Harry Ă  la tĂ©lĂ©. Je suis toujours fascinĂ©e par la famille royale, ce vestige d’une histoire qui s’étale sur des siĂšcles, et mĂȘme si je n’aime ni les mariages, ni la dĂ©bauche de pognon qu’ils suscitent (surtout celui-lĂ ), je prends plaisir Ă  regarder ce spectacle. J’ai vu passer beaucoup de persiflages sur les rĂ©seaux sociaux, je les comprends, pour les raisons Ă©voquĂ©es juste avant, mais c’est pas plus con que de regarder la coupe du monde de foot.

Alceste Ă  bicyclette

Je n’avais pas revu ce film depuis sa sortie en salle, et j’ai pris un grand plaisir Ă  le revoir, Ă  admirer ce face-Ă -face savoureux entre deux grands comĂ©diens que sont Fabrice Luchini et Lambert Wilson.

(Re)lire mon article

Avatar

Bon. AyĂ©. C’est vu. J’ai regardĂ© Avatar pour ma culture personnelle, c’est quand mĂȘme le plus gros succĂšs au box office de tous les temps. Bah c’est tout nul, et mĂȘme encore pire que ce que je pensais. Graphiquement c’est un cauchemar sous ecsta’, les couleurs sont immondes et kitsh, et niveau scĂ©nario, c’est un scandale. L’intrigue est mince comme du papier Ă  cigarette et puise son pseudo-message Ă©colo dans des films tellement plus beaux, tellement plus riches, que sont ceux de Hayao Miyazaki. Nausicaa, Princesse Mononoke, le chĂąteau dans le ciel
 Une belle fumisterie.

Les enfants de la tĂ©lĂ© 90’s

Je me suis retrouvĂ©e avec la tĂ©lĂ© allumĂ©e sur cette Ă©mission prĂ©sentĂ©e par Ruquier. Un spectaculaire coup de vieux, disons-le franchement. Toutes ces images, toutes ces personnalitĂ©s, pour certaines ayant disparu des radars mĂ©diatiques (sans compter ceux qui sont morts)… pfiou. Le boys band Worlds Apart Ă©tait invitĂ© Ă  chanter un petit medley (comme on disait au siĂšcle dernier) et ils Ă©taient bien vieux, mais propres sur eux. On aurait dit des commerciaux fatiguĂ©s en train de faire un karaokĂ© obligatoire lors d’un sĂ©minaire d’entreprise de remobilisation des Ă©quipes. A pleurer.

Gemma Bovery

J’ai beau aimer Luchini, j’ai beau aimer Madame Bovary, chef-d’oeuvre de Flaubert, j’ai eu du mal Ă  adhĂ©rer Ă  ce scĂ©nario qui revisite le roman Ă  sa façon. Dommage, l’idĂ©e Ă©tait bonne.

MusiqueÂ đŸŽ¶

ALT-J à la Coopé

Ils n’avaient programmĂ© que deux dates en France et Clermont Ă©tait l’une d’elles. Les places se sont arrachĂ©es en quelques heures et c’est donc dans une CoopĂ© pleine comme une Ɠuf que le groupe s’est produit au milieu d’une scĂ©nographie lumineuse particuliĂšrement rĂ©ussie. Seulement voilĂ , Ă  trop vouloir faire les choses bien, elles deviennent insipides. C’était propre, la playlist dĂ©roulĂ©e comme il se doit (avec beaucoup d’anciens titres), mais il manquait un petit quelque chose, un peu plus d’interaction avec le public, un peu plus de mouvement dans cette scĂšne figĂ©e par ses jeux de lumiĂšres. Peut-ĂȘtre que la soirĂ©e m’a paru pĂ©nible en raison des conditions particuliĂšres de cette salle bondĂ©e. J’ai dĂ» fuir la fosse au bout de quelques titres en raison d’une (ou plusieurs) personne qui fumait du shit Ă  proximitĂ©. Ça me rend malade, ça me provoque des angoisses. Il m’a fallu un temps fou pour m’extraire de la foule compacte, il m’a fallu pousser des gens, il m’a fallu me prendre une main baladeuse, avant de pouvoir enfin aller respirer dans le hall. J’ai Ă©coutĂ© la fin du concert depuis les portes, la scĂšne Ă©tait moins spectaculaire vue d’ici mais tant pis.

20180517_231916.gif

EvĂ©nementsÂ đŸ„‚

Apéro voyageurs

C’était le troisiĂšme ApĂ©ro voyageurs Ă  Clermont, Ă  l’initiative de Passeurs d’aventure, le deuxiĂšme Ă  La Mesita, co-organisĂ© par Jessica du blog Mes ptits bouts du monde. Pour moi c’est surtout l’occasion de rĂ©seauter en buvant des mojitos.

Meetup tourisme durable au Chapelier Toqué

C’était une premiĂšre, organisĂ©e par le rĂ©seau ATD et le Parc naturel rĂ©gional Livradois-Forez en la personne de Caroline (qui est partie vers d’autres aventures landaises) : les acteurs touristiques locaux ont Ă©tĂ© invitĂ©s Ă  venir Ă©changer sur le thĂšme du tourisme durable, sur leurs bonnes pratiques, leurs projets, et d’éventuelles collaborations. Pour ma part j’ai pu Ă©changer avec Marie, du Parc des volcans, et Bertrand, formateur et blogueur, au sujet de futurs projets sur les rĂ©seaux sociaux. A suivre !

Petit déj au club de la presse

J’ai eu le plaisir d’ĂȘtre invitĂ©e par le rĂ©seau 2Cia et le Club de la presse Ă  un petit dĂ©jeuner sur le thĂšme des blogs. J’étais aux cĂŽtĂ©s de Jessica, de Mes ptits bouts du monde, de Caroline de Puy d’idĂ©es fresh et d’HĂ©lĂšne, de La TĂȘte dans les idĂ©es, face Ă  un parterre de journalistes et pros de la communication, curieux de connaĂźtre notre façon de travailler. Entre celles qui en vivent totalement et celles pour qui c’est un simple hobby (moi), le curseur n’est pas le mĂȘme pour chacune d’entre nous.

Comptes-rendus Ă  lire ici et lĂ .

clubpresse.jpg

RestosÂ đŸœ

HĂŽtel Le Clos

A l’occasion de mes deux journĂ©es de repĂ©rage pour Art’Air, j’ai choisi de rester dormir sur place pour m’Ă©pargner les trajets Besse-Clermont, surtout aprĂšs avoir randonnĂ©. J’ai pris une chambre Ă  l’hĂŽtel Le Clos, en contre-bas du village, parce qu’il possĂšde une piscine intĂ©rieur et des Ă©quipements bien-ĂȘtre. Si la chambre et l’espace bien-ĂȘtre sont un peu vieillots, j’ai en revanche apprĂ©ciĂ© le dĂźner proposĂ©. Copieux et bon, j’ai bien sĂ»r pris une truffade (what else ?).

truffade.jpg

Big Fernand

C’est ici que nous avons dĂ©cidĂ© de faire notre petite rĂ©union d’équipe avec les Igersclermontferrand. Big Fernand est une chaĂźne de restaurants Ă  burgers (encore ! me direz-vous) qui se positionne sur les produits du terroir et une communication vintage, et qui a ouvert un Ă©tablissement Ă  Clermont il y a quelques mois. Nous avons Ă©tĂ© trĂšs bien reçus, vraiment, avec une vraie prise en compte de notre avis et j’ai vraiment aimĂ© ce que j’ai mangĂ©, burger, frites, dessert et mĂȘme limonade. Notez que vous pouvez composer vous-mĂȘme votre burger avec une liste d’ingrĂ©dients proposĂ©s. Le prix n’est pas donnĂ© mais j’ai trouvĂ© que ça les valait largement.

L’Hîtel de Paris au Mont-Dore et la biùre Arverne

AprĂšs le Val de Courre, comme la mĂ©tĂ©o Ă©tait favorable, je suis restĂ©e au Mont-Dore pour dĂ©jeuner. L’occasion de dĂ©couvrir une toute nouvelle biĂšre locale, produite depuis seulement une semaine, dĂ©gustĂ©e en terrasse devant les thermes, Ă  l’HĂŽtel de Paris. Au dĂ©part j’avais commandĂ© une autre biĂšre locale, la Doriane, mais la serveuse a insistĂ© pour me faire tester l’Arverne, afin que je donne mon avis. A croire que j’ai une tĂȘte d’experte en biĂšre (ou d’alcoolique) ! Ceci dit elle n’avait pas tout Ă  fait tort et ça me rappelle que mon article rĂ©capitulatif sur les biĂšres d’Auvergne est loin d’ĂȘtre Ă  jour, puisqu’il arrive une nouvelle biĂšre locale tous les quatre matins. En allant payer on m’a prĂ©sentĂ© le brasseur, qui prenait son cafĂ©, et il a fallu que je lui fasse un dĂ©brief argumentĂ© (grosse pression (c’est le cas de le dire huhu)). Heureusement j’ai trouvĂ© sa biĂšre (LĂ©a la blonde) trĂšs bonne, bien dosĂ©e en amertume et en bulles. J’aime bien les commerçants du Mont-Dore, d’une maniĂšre gĂ©nĂ©rale. J’y ai toujours Ă©tĂ© trĂšs bien accueillie, avec simplicitĂ©, et manger seule lĂ -bas me pose moins de rĂ©ticences qu’ailleurs.

arverne.jpg

T'as un truc Ă  rajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s